Les meilleurs beignes de Vancouver et de Victoria

Dans les années 1990, ma consommation de beignes Tim Hortons a monté dans les deux chiffres plus d’une fois aux barbecues d’accueil des nouveaux étudiants de l’Université de Victoria (on s’entend que je n’ai été qu’une fois de la cohorte des nouveaux, mais j’ai vite compris l’intérêt d’être bénévole les années suivantes!)

Mon faible pour ce dessert frit a évolué depuis : je suis maintenant un fin palais. Et ayant toujours vécu en Colombie-Britannique, je peux fièrement affirmer que Victoria et Vancouver livrent toutes deux la marchandise en matière de beignes.

Certains ne jurent que par le beigne à pâte de gâteau, préparé avec de la levure chimique ou du bicarbonate de soude, alors que d’autres se rangent dans le camp de la pâte à levure naturelle, qui donne une pâtisserie légère et gonflée. Les aventureux aimeront essayer les saveurs expérimentales; les puristes préféreront s’en tenir au traditionnel beigne glacé. Mais quels que soient vos goûts, vous ne pouvez échapper à l’éternel débat : faut-il dire beigne ou beignet?

Quoi qu’il en soit, le moment est venu de goûter aux meilleurs beignes (vous connaissez maintenant mon opinion sur la question) de Vancouver et de Victoria!

Cartems Donuts

Cartems offre des beignes aux saveurs originales comme noix de grenoble à l’érable fumé et vanille. Crédit: @cartemsdonuts

Chez Cartems Donuts*, un établissement récemment rénové de la rue West Pender, à Vancouver, la simple vue de mon assiette de beignes me faisait saliver, et je me suis retenu de tout engloutir en une seule bouchée.

Une employée de longue date qui prenait sa pause à une table près de moi m’a dit : « Les Earl Grey sont exquis. On reçoit parfois des gens qui disent ne pas aimer les beignes, mais ceux-là, ils finissent par les dévorer à belles dents. » L’agréable texture de gâteau et le goût de thé léger rehaussé par des pétales de rose y sont certainement pour quelque chose.

Mentionnons aussi les beignes au miel et au parmesan, apparemment adorés à un point tel que les gens appellent pour en réserver.

Cartems Donuts utilise des ingrédients de sources durables produits en Colombie-Britannique : thé bio de l’île Cortes, farine de Chilliwack, lait de Burnaby, etc. On compte trois succursales en ville; celle mentionnée ici, avec ses murs blancs et son plancher de bois poli, accueille des clients depuis 2013.

Lee’s Donuts

Lee’s Donuts a ouvert ses portes à Vancouver en 1979. Crédit: Lucas Aykroyd

Lee’s Donuts*, également à Vancouver, a soufflé ses 40 bougies en 2019. Quand j’ai visité cette institution du marché public de Granville Island, je n’ai pu m’empêcher de penser aux célèbres paroles de la chanson Yankee Rose, de Van Halen, où le chanteur David Lee Roth commande une boisson et un beigne glacé à emporter (« Gimme a bottle of anything and a glazed doughnut to go! »).

Appartenant à la même famille depuis son ouverture, le kiosque intérieur est nommé d’après son fondateur, Alan Lee, décédé en 2014. Ce dernier aura laissé sa marque, comme en témoignent les nombreux clients qui font la file pour sa spécialité : le beigne trempé dans le miel. Préparée à partir d’œufs entiers et frite dans du shortening végétal, la pâtisserie est servie dans une boîte jaune décorée d’une joyeuse mascotte de beigne.

Dans mon cas, je suis reparti avec une boîte de six qui comprenait, outre ce classique, d’autres saveurs simples et délicieuses comme « confiture de framboises locales » et « glaçage à l’érable ». J’ai mangé la moitié de ma commande à une table près des fenêtres pleine hauteur, qui m’offraient une vue sur les eaux de False Creek et le pont de la rue Burrard. La belle vie, quoi!

Lucky’s Doughnuts

Vendus exclusivement dans les trois cafés 49th Parallel à Vancouver, où ils sont cuits sur place tout au long de la journée, les beignes de Lucky’s Doughnuts* ravissent les inconditionnels depuis 2012.

Dieu merci, mon gym n’est qu’à quelques pas de la succursale de la rue Thurlow, au centre-ville. Pratique quand je dévore sans retenue les riches et réputés beignes de l’établissement, que ce soit ceux fourrés à la crème de citron et garnis de meringue, ou ceux aux fraises et au babeurre à l’ancienne. Il ne faudrait pas oublier le premier beigne au pays à être fait de levain 100 % naturel, le Sourdoughnut, qui requiert 48 heures de préparation! À noter que l’endroit propose également des options végétaliennes et sans gluten.

La sélection de cafés, tout aussi impressionnante, met à l’honneur des grains de provenance éthique torréfiés sur place – rien de surprenant à voir l’énoncé de mission : « Pour que la production du café soit durable, toutes les pratiques de la chaîne d’approvisionnement doivent être prises en considération ». On ne se trompe pas avec l’Epic Espresso, aux notes pures et sucrées.

Empire Donuts

À Victoria, Empire Donuts vous reçoit dans un décor excentrique à la thématique de robot. Crédit: Lucas Aykroyd

J’ai grandi à Victoria, non loin du village de la rue Cook. On y trouvait à l’époque un bureau de poste, deux épiceries et beaucoup de châtaigniers verdoyants. Mais il y manquait une beignerie abritant des robots jouets, des illustrations de fusées ou des articles de Star Wars (toutes des choses qui auraient indéniablement agrémenté mon enfance).

Mais la situation a changé. En 2018, la deuxième succursale d’Empire Donuts* a ouvert ses portes dans la capitale britanno-colombienne. Caramel salé et amandes, chocolat et beurre d’arachides, pain à la cannelle et érable : les beignes fraîchement sortis du four attirent personnes âgées, fonctionnaires, étudiants, alouette! On fait même dans l’expérimental avec des saveurs de biscuit Oreo et d’hibiscus, par exemple.

Yonni’s Doughnuts

À l’Hôtel Zed à Victoria, les beignes du Yonni’s s’accompagnent de chocolat chaud au dessert. Crédit: Lucas Aykroyd

Chaque jour, dans la boulangerie-pâtisserie du Discovery Coffee sur la rue Discovery (vous aurez remarqué le thème de la découverte), les « techniciens aux beignes » de Yonni’s Doughnuts* préparent à la main la pâte ainsi que les garnitures – au grand bonheur des clients des cinq succursales à Victoria!

La première fois que j’ai vécu l’expérience Yonni’s, c’était à l’Hotel Zed, un établissement éclaté qui combine glissade d’eau rose, location gratuite de planches à roulettes et téléphones à cadran d’autrefois. J’ai trouvé dans ma chambre un bon donnant droit à des trous de beigne frits gratuits comme dessert au resto de l’hôtel. Trempés dans le chocolat chaud en accompagnement, ils gardaient toute leur consistance et leur saveur, bouchée après bouchée. Sublime.

Yonni’s Doughnuts propose de nouvelles saveurs vedettes chaque mois. Pour ce qui est des classiques du menu, je recommande les « roues de tracteur » au miel, qui accompagnent à merveille un latté.

D’autres adresses incontournables

Honey Doughnuts & Goodies* : Après une sortie en kayak à Deep Cove, dans le nord de Vancouver, rien de mieux qu’un succulent beigne au miel ou à l’érable dans un chaleureux café adoré de l’actrice Kate Winslet (Titanic).

Duffin’s Donuts* : Fondée en 1987, cette entreprise familiale dans l’est de Vancouver propose une cinquantaine de variétés de beignes à petit prix, les garnitures allant de la confiture à la crème Boston.

Those Little Donuts* : Présente au Pacific National Exhibition de Vancouver depuis plus de 50 étés, cette beignerie comble les nostalgiques avec ses délices sucrés à la cannelle, servis dans des sacs de papier.

Des beignets délicieusement élaborés et Instagram font juste la combinaison parfaite, n’est-ce pas?

***

*Sites en anglais seulement

Image d’en-tête: Lee’s Donuts. Crédit: Lucas Aykroyd

(Visited 141 times, 1 visits today)

Laisser un commentaires

Votre addresse mail ne sera pas publié Les champs sont requis *