Comment tirer parti d’un long voyage en train

La vie moderne incite la plupart d’entre nous à pousser la machine et à nous sentir coupables dès qu’on délaisse un peu notre téléphone intelligent. Mais en train, les passagers ont souvent l’occasion de s’ouvrir à ce qui se passe autour, d’échanger entre eux et de faire travailler leur imagination.

Si vous traversez le Canada sur un train VIA Rail, voici quelques idées à mettre en pratique pour vous détendre et apprécier chaque moment.

Lisez

Combien de fois avez-vous souhaité avoir du temps pour lire pour le plaisir dans la dernière année? Bonne nouvelle : un voyage en train est l’occasion idéale de commencer (et de finir) ce roman intéressant que vous n’avez toujours pas ouvert.

Après tout, la lecture vous transporte en d’autres lieux et vous fait vivre des aventures par procuration ‒ ce qui rend votre trajet d’autant plus palpitant. Avec un livre dans les mains, vous pourrez savourer chaque kilomètre et les souvenirs qui sont créés au passage. Les heures fileront à toute allure.
Et si vous n’avez pas d’ouvrage en tête, aucun souci. Plongez dans l’une de nos publications favorites sur les trains et les chemins de fer :

Station to Station: Searching for Stories on the Great Western Line” de James Attlee

The Great Railroad Revolution: The History of Trains in America” de Christian Wolmar

Le tour du monde en 80 jours” de Jules Verne

L’inconnu du Nord-Express” de Patricia Highsmith

Le Crime de l’Orient-Express” de Agatha Christie

Prenez des photos

Que ce soit à l’aide d’un reflex, d’un téléphone cellulaire, d’un Polaroid ou d’un appareil jetable, vous voudrez certainement prendre quelques photos pour immortaliser votre parcours en train. Non seulement vos images seront des souvenirs à chérir, mais le temps que vous passerez derrière l’objectif fera vibrer vos cordes artistiques.

Vous constaterez rapidement que le voyage lent donne lieu à des images captivantes, principalement parce que vous avez plus de temps pour analyser les paysages que vous traversez. Quand on passe plusieurs heures dans un même environnement, il faut savoir aller au-delà des automatismes et trouver de nouvelles façons de croquer votre sujet.

Voici quelques astuces pour partir du bon pied :

  • Pour capter une bonne image lorsque le train se déplace rapidement, utilisez les sièges pour stabiliser votre appareil, puis abaissez légèrement la vitesse d’obturation.
  • Pour prendre une image nette, configurez vos réglages comme si vous deviez photographier de l’eau en mouvement. Ajustez la vitesse d’obturation à 1/1250 sec.
  • Parcourez les nombreuses voitures du train pour trouver une source de lumière naturelle à exploiter de manière intéressante, qu’elle soit abondante ou très faible.
  • En cas de doute, aller à la voiture d’observation ‒ il y a toujours là de quoi ravir l’œil, juste de l’autre côté de la fenêtre.
  • Ne vous concentrez pas uniquement sur l’extérieur. Beaucoup d’images captivantes sont croquées dans les limites mêmes de la voiture d’observation.
  • Des conseils pour prendre de belles photos en train ici.

Écrivez

L’écriture est peut-être la meilleure façon d’explorer toute la complexité de votre esprit. Elle permet de mettre de l’ordre dans vos pensées pêle-mêle. À bord d’un train, elle vous amène à observer votre environnement et à lui donner plus de sens.

Vous voulez essayer? Assoyez-vous, armez-vous d’un cahier et d’un stylo, puis laissez-vous inspirer par ce qui suit :

  • Décrivez la vue de votre fenêtre.
  • Décrivez ce que vous voyez à l’intérieur de la voiture.
  • Relatez une rencontre qui vous revient souvent à l’esprit.
  • Choisissez une photo émouvante que vous avez prise et qui suscite une émotion. Couchez sur papier ce qu’elle évoque. Décrivez le moment qu’elle dépeint.
  • Écrivez librement pendant cinq minutes. Le sujet dépend de vous ‒ ce que vous pensez, ressentez, évitez ou remettez en question. Notez tout ce qui vous vient en tête.

Sans vous censurer. Mettez par écrit vos pensées, des bouts de phrases et des observations en vrac tout en résistant à l’envie de corriger quoi que ce soit. Même si vous n’êtes pas satisfait, n’effacez rien. Continuez et laissez couler. Vos griffonnages pourraient vous surprendre.

Écoutez

Il est difficile de trouver mieux qu’un après-midi passé à regarder par la fenêtre d’un train. Pour rendre l’expérience encore plus agréable, apportez un casque d’écoute et quelques fichiers balados ou autres, comme des causeries, des conférences ou des livres audio.

Plantez votre regard dans le paysage qui défile, tout en vous informant sur un sujet qui vous intéresse ‒ la technologie de demain, l’économie, etc. Prêtez l’oreille à des philosophes comme Alan Watts, à des chercheurs comme Brené Brown ou à de grands voyageurs comme Rick Steves. Enrichissez vos connaissances sur l’art de vivre sainement grâce aux conseils de l’athlète Rich Roll, gourou du mieux-être et de l’endurance. Ou rejoignez Jonathan Van Ness à la barre de l’émission Queer Eye, alors qu’il interviewe des experts sur mille et un sujets, sous le soleil. Quelle que soit votre préférence, vous vivrez probablement un moment agréable!

Se lancer dans une grande conversation

La conversation est un art à part entière, mais facile à maîtriser grâce à une technique secrète. Sachez que tout entretien réussi commence par une bonne question. Comme vous disposez de beaucoup de temps pendant un voyage en train, pourquoi ne pas aborder les autres passagers et apprendre à les connaître?

Une fois le contact établi, vous n’aurez aucun mal à poursuivre les échanges. Pour vous aider, voici des questions qui suscitent rapidement l’intérêt. (Elles sont tirées d’une série de 100 questions compilées par l’organisation The School of Life.)

  • Si vous deviez écrire un livre, quel en serait le sujet?
  • Si vous appreniez qu’il vous reste un an à vivre à partir d’aujourd’hui, que feriez-vous des 12 mois à venir?
  • Si vous visitiez une ville et deviez choisir entre un bon repas et un hôtel médiocre ou le contraire, que choisiriez-vous?
  • Y a-t-il une personne avec laquelle vous regrettez d’avoir perdu le contact?
  • Décrivez un lieu que vous aimez particulièrement et expliquez pourquoi.

Calmer votre esprit

Durant les longues heures passées dans le train, vous avez amplement le temps de vous centrer intérieurement. Que vous soyez adepte ou non de la méditation, profitez de l’occasion pour vous laisser gagner par le calme.

La méditation est formidable pour apaiser l’esprit et aiguiser la conscience. Elle aide souvent les voyageurs à développer une présence attentive et une meilleure compréhension du monde qui les entoure. Cela dit, il peut être ardu d’apprendre à méditer. Voici cinq conseils qui vous aideront peut-être à surmonter l’inconfort initial :

  • Assoyez-vous confortablement et fermez les yeux.
  • Concentrez-vous sur votre respiration. Inspirez et expirez lentement, tout en douceur.
  • Imaginez que vos pensées sont des nuages qui défilent dans le ciel. Observez-les de façon aussi objective que possible, sans leur prêter trop d’attention.
  • Contentez-vous de courtes séances, surtout au début (quelques minutes suffisent).
  • Si votre esprit divague, ne vous laissez pas décourager; cela arrive souvent. Enseigner à votre corps à méditer peut prendre un certain temps.

Pour vous faciliter la tâche, téléchargez une appli comme Headspace ou Calm. Et si vos premières tentatives à bord ne font pas de vous un maître de méditation, elles auront toujours l’avantage de promouvoir la pensée positive et un équilibre de vie sain.

Créez

Le train vous donne entre autres l’occasion de libérer votre créativité. Même si vous n’avez pas consciemment la fibre artistique, qui sait? Peut-être avez-vous besoin d’essayer d’autres avenues ou de vous accorder une deuxième chance?

Le manque d’espace n’est pas une excuse. Vous pouvez facilement glisser dans vos bagages du matériel varié, comme un cahier à dessin ou une pelote de laine. En vous adonnant au dessin, à la peinture, au tricot, au crochet ou à la création d’un collage ou d’un journal de voyage, vous aurez quelque chose à montrer en arrivant à destination. Vous pourrez offrir votre œuvre à un parent ou à un ami, la mettre en vente ou la garder pour vous. Quoi que vous fassiez, vous serez sans doute d’accord pour dire que c’est gratifiant d’investir du temps dans la création.

Jouez

Introvertis comme extravertis aiment passer le temps en jouant à des jeux avec d’autres passagers à bord. Le jeu favorise les rencontres. Il permet de créer des liens avec des gens différents, auxquels vous n’auriez probablement jamais parlé en dehors du train, et de voir du pays sous le signe du plaisir.

Il y a les classiques de table ‒ comme Scrabble, Sorry!, Scattergories et le backgammon ‒ ou le bon vieux jeu de cartes pour les parties de poker, de canasta ou de pêche. Vous pouvez aussi vous rabattre sur les dominos, les casse-tête ou un jeu de groupe comme le téléphone arabe ou Fais-moi un dessin.

Même si vous n’emportez aucun jeu à bord, vous tomberez probablement sur des gens qui en ont apporté. Informez-vous autour de vous et faites connaissance avec vos voisins de siège!

Participez

Le jeu n’est pas la seule façon d’interagir avec les autres passagers. Il y a beaucoup de choses agréables à faire en commun à bord, comme regarder des films ou des documentaires, assister à des prestations musicales, participer à des dégustations de vin ou prendre part à d’autres compétitions (amicales). (Le Canadien organise même des tournois de golf à bord!)

L’heure du repas se prête aussi aux échanges. Vous pouvez, par exemple, sortir de votre section pour manger avec un inconnu. L’occasion est belle de tester vos habiletés conversationnelles ou de faire le plein d’histoires passionnantes.

Quelques-unes de ces idées vous paraissent peut-être un peu saugrenues, mais vous ne devriez pas juger avant d’avoir essayé. Faites-nous confiance ‒ vous serez étonné de constater à quel point il est agréable de fraterniser avec les autres passagers.

Explorez

Quiconque se dit voyageur et traverse le pays en train doit saisir chaque occasion d’en descendre lors des arrêts. Même si vous ne disposez que de quelques minutes, tirez-en le maximum et explorez les alentours. (Sans compter que vous pourrez vous délier les jambes et respirer un peu d’air frais.)

Il est préférable de faire quelques recherches au préalable, mais le jeu en vaut la chandelle. Si vous voyagez à bord du Canadien, ne manquez pas de débarquer à Parry Sound, à Winnipeg, à Saskatoon, à Edmonton et à Jasper. (Cliquez ici pour d’autres suggestions.) Chaque ville et chaque village ont une couleur propre et, comme vous ne savez pas si vous y reviendrez un jour, il ne faut pas manquer d’en faire l’exploration comme vous le pouvez!

Comment avez-vous passé le temps lors de votre dernier voyage en train, en avion ou en auto? Faites part de vos suggestions dans les commentaires!

(Visited 347 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz