Gâtez-vous : les meilleures chocolateries au Canada

Ma carrière de dégustateur de chocolat m’a amené aux quatre coins du monde. J’ai visité le premier des Hershey’s Chocolate World à Hershey, en Pennsylvanie. J’ai suivi un cours de fabrication de chocolat avec le chocolatier primé Laurent Gerbaud, à Bruxelles, en Belgique. Je me suis même déjà fait offrir des boîtes de chocolats par un émissaire d’une ancienne république soviétique dans un hall d’hôtel en Suisse. [TOUS LES RENSEIGNEMENTS ULTRASECRETS SUR LE CHOCOLAT ONT ÉTÉ CENSURÉS, ÉVIDEMMENT.]

Cela dit, pourquoi se mêler d’intrigues diplomatiques sur le cacao quand on peut simplement visiter les meilleures chocolateries du pays? Pour un cadeau de Saint-Valentin ou pour satisfaire une envie perpétuelle de chocolat, il y en a pour tous les palais. C’est pourquoi je vous présente quelques unes  des meilleures chocolateries à Victoria, Vancouver, Edmonton, Saskatoon, Toronto, Ottawa et Montréal.

À Victoria : Rogers’ Chocolates

Rogers' Chocolates is famed for its Victoria Creams. Photo: Lucas Aykroyd
Rogers’ Chocolates est reconnu pour son chocolat Victoria Cream. Photo: Lucas Aykroyd

Depuis l’invention en 1885 du chocolat Victoria Cream par le marchand de fruits et légumes Charles Rogers, Rogers’ Chocolates* est devenu un incontournable de la ville, au même titre que l’hôtel Fairmont Empress. Il faut d’abord mentionner que l’édifice centenaire de deux étages, de style néo-reine-Anne, est en soi une attraction. Il s’agit d’ailleurs d’un lieu historique national, et ses vitrines élaborées attirent toujours les passants.

Le magasin phare centenaire de la rue Government offre près de 20 saveurs du riche Victoria Cream, le chocolat original, dont vanille, framboise et beurre d’arachide. Les Empress Squares, faits avec du caramel anglais et des amandes grillées, sont également des classiques très populaires. Dans tous les cas, on n’utilise que du cacao certifié équitable. De plus, Rogers’ Chocolates soutient des artistes canadiens de talent, comme Joanne Hastie, Alex Fong et Peter Wyse, dont les œuvres sont reproduites sur les magnifiques boîtes de fer qui contiennent les chocolats.

À Vancouver : Thierry Chocolates

« Quand j’étais petit, je volais toujours du chocolat noir dans la chambre de mes parents », admet en riant le chef cuisinier Thierry Busset dans son commerce accueillant et débordant de clients heureux, sur la chic rue Alberni à Vancouver. Le chocolatier français n’est pas né de la dernière pluie : il a plus de trente ans d’expérience dans le domaine.

Chef Thierry Busset brings an artistic flair to his chocolates. Photo: Lucas Aykroyd
Le chef cuisinier Thierry Busset apporte à ses chocolats une couleur très artistique. Photo: Lucas Aykroyd

Je me suis senti très privilégié en dévorant ses créations onctueuses, faites à la main, comme le palet d’or gaufré avec une feuille d’or ou la délicieusement subtile ganache aux fruits de la passion. Sans parler du chili basque, qui ajoute une petite touche épicée. Enfin, la marquise au chocolat est une tablette décadente de saveurs contenant de la mousse au chocolat et une couche de caramel salé! Vous pouvez savourer tous ces produits sur la terrasse chauffée de Thierry Chocolates* en sirotant une tasse de chocolat noir Kayambe à 72 % – faites-moi confiance : cette boisson chocolatée est bien plus qu’un simple chocolat chaud!

À Edmonton : Sweet Lollapalooza

Quand le festival de musique alternative Lollapalooza est né en 1991, mes oreilles séduites par les sons des années 80 me poussèrent à détester les groupes qui y étaient mis en vedette, comme Jane’s Addiction et Nine Inch Nails. Je hurlais « Chou! Ramenez Van Halen! ». Malgré ça, je vous rassure : le nom du commerce Sweet Lollapalooza* n’a pas terni mon appréciation des bonbons faits à la main par le chocolatier Brett Roy et son équipe . Certaines de ces merveilles prennent jusqu’à trois jours à confectionner; des efforts minutieux mais nécessaires pour atteindre la qualité idéale digne du chocolat fait à petite échelle jusqu’à la décoration de chaque bonbon avec de la peinture colorée faite de beurre de cacao.

Sweet Lollapalooza entices shoppers at Edmonton's Commerce Place. Photo: Jimmy Jeong
Sweet Lollapalooza attire les amateurs au Commercial Place à Edmonton. Photo: Jimmy Jeong

Désigné Expert chocolatier par la légendaire chocolaterie française Valrhona, Brett Roy travaille dans un espace vitré à sa boutique de la Commercial Place au centre-ville d’Edmonton : on peut donc l’admirer à l’œuvre. Ses créations primées comprennent le Raspberry Noir, le Pure Nacional et le Dark Salted Butter Caramel.

À Saskatoon : Those Girls at the Market

En 2018, le New York Times a déclaré que l’offre culinaire de Saskatoon était « terriblement bonne »! Cette description correspond parfaitement aux produits de Those Girls at the Market*.

Sisters Julianna and Ying Tan are fixtures at the Saskatoon Farmers' Market. Photo: Those Girls at the Market
Les soeurs Julianna et Ying Tan sont bien implantées au marché public de Saskatoon. Photo: Those Girls at the Market

Les sœurs Julianna et Ying Tan pensent à la santé avant tout lorsqu’elles conçoivent leurs barres de chocolat. Leurs ingrédients principaux sont simples : de la pâte de cacao, du beurre de cacao et du sirop d’érable, le tout bio. Chaque mois, elles proposent de nouvelles saveurs novatrices : avocat au sel de mer, ananas et basilic ou noix de coco et grenade, par exemple. Pendant toute l’année, vous pouvez précommander une boîte de chocolats que vous passerez chercher au marché public de Saskatoon (ouvert les mercredis, samedis et dimanches).

À Toronto : Maisonette

If you consider chocolates to be “edible art,” as Toronto’s Laura Slack does, then you owe yourself a trip to her cute, compact Maisonette boutique in the Distillery District. Fans of Mexico’s Day of the Dead gobble up her hand-painted Dulce de Leche chocolate skulls.

Maisonette is a popular, cozy shop in Toronto's Distillery District. Photo: Laura Slack/Maisonette
Maisonette est une charmante et populaire boutique dans le Distillery District à Toronto. Photo: Laura Slack/Maisonette

Diplômée de l’École Chocolat de Vancouver, Laura Slack, qui est aussi pâtissière, crée de délicieuses truffes. Mentionnons Mentha (ganache pure à la menthe), Marcellus (ganache au beurre d’arachide et au chocolat au lait) et Chaucer’s Heart (ganache infusée au thé à la limonade rose). On raconte que Geoffrey Chaucer, le plus grand poète anglais du Moyen-Âge, est le premier à avoir associé l’amour à la Saint-Valentin dans son poème du XIVe siècle, Parlement of Foules; la truffe qui porte son nom rappelle sa créativité.

Toronto chocolatier Laura Slack is renowned for her handpainted chocolate skulls. Photo: Laura Slack/Maisonette
Les crânes en chocolat paints à la main font la renommée de la chocolatière Laura Slack. Photo: Laura Slack/Maisonette

À Ottawa : Stubbe Chocolates

Heinrich Stubbe a récemment quitté le local qu’il occupait depuis des années sur la rue Dalhousie pour emménager dans un local flambant neuf sur la rue Wellington Ouest. Cela dit, son dévouement à la qualité reste le même. Le chocolatier allemand, arrivé à Ottawa en 1989, offre à sa clientèle un choix de quarante truffes et de cinquante bonbons, tous conçus dans une approche de fraîcheur des produits. La fabrication de chocolat fait partie de la tradition de la famille Stubbe* depuis 1845. Il s’agit d’ailleurs du commerce familial le plus ancien d’Ottawa.

Ottawa chocolatier Heinrich Stubbe is well-known for his high-quality truffles. Photo: Vanessa Dewson
À Ottawa, le chocolatier Heinrich Stubbe est reconnu pour ses truffes de qualité supérieure. Photo: Vanessa Dewson

Le personnel de Stubbe – dont plusieurs membres ont fréquenté l’institut Le Cordon Bleu d’Ottawa – partage la passion du propriétaire. « J’adore peindre des chocolats; pour moi, c’est très zen, comme une séance de méditation », m’a dit un employé. De plus, si vous passez la nuit à l’Hôtel Lord Elgin, l’établissement patrimonial situé en plein centre-ville, vous pourriez bien trouver un des chocolats de Stubbe sur votre oreiller!

À Montréal : Chocolats Geneviève Grandbois

Chocolats Geneviève Grandbois ajoute une note unique et sucrée au Mile-End, ce quartier montréalais surtout reconnu pour ses établissements de tradition juive, comme le Wilensky’s Light Lunch et le St-Viateur Bagel.

Montreal chocolatier Geneviève Grandbois (right) visits Costa Rica to find the best ingredients. Photo: Mathieu Dupuis
La chocolatière Geneviève Grandbois (à droite) au Costa Rica en quête des meilleurs ingrédients. Photo: Mathieu Dupuis

Ce sont ses réputés carrés de chocolat noir qui incitent les amateurs de sucreries à toujours revenir dans le commerce indépendant et haut de gamme de Geneviève Grandbois, installé depuis 2002. Ses saveurs alléchantes comprennent la menthe poivrée, les pacanes caramélisées à l’érable et les graines de sésame grillées. En 2007, pour veiller au contrôle de la qualité et promouvoir l’agriculture durable, Geneviève Grandbois a acheté une plantation de cacao dans la région de Palmar, au Costa Rica. Il s’agit d’un investissement qui sert bien tant ses clients que notre planète.

* Sites en anglais seulement

Image principale: Thierry Chocolates

(Visited 144 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz