Top image2

Découvrir la ville sur la rivière : quoi faire à Kamloops

C’était ma dernière soirée à Kamloops, et j’ai soupé un peu tard. Je partais le matin suivant vers Vancouver dans le cadre de la dernière partie de ma première traversée du Canada en train, qui comprenait aussi des arrêts à Edmonton et à Jasper. Après une longue journée à déguster des vins provenant de cépages dont je n’avais jamais entendu parler dans des vignobles de la nouvelle région vinicole du Canada, j’étais un peu moins vif qu’à l’habitude. Lorsque je me suis finalement rendu sur la rue Victoria, les commerces commençaient à fermer. J’avais donc le choix entre un pub, de la pizza et un resto mexicain appelé Quilas*.

La bouffe mexicaine ne figurait pas sur ma liste de choses à essayer à Kamloops, et en plus, comme je mettais les pieds dans le resto, les derniers clients réglaient leur addition. Je me préparais donc à me retrouver à la rue affamé. Toutefois, lorsque je me suis adressé à Delmys Garay, la propriétaire salvadorienne du Quilas, elle m’a répondu, avec son grand sourire chaleureux : « Nous ne sommes jamais fermés quand un client se présente. »

C’est le genre de réaction à laquelle on s’attend dans un resto d’une petite  localité, mais Kamloops, qui tient à la fois du village et de la ville, parvient à offrir de nombreux avantages de la grande ville, sans perdre son humanité propre aux petites bourgades.

Kamloops et ses brasseries

En empruntant la rue Victoria d’est en ouest à partir de l’hôtel Thompson*, un hôtel sympathique de style ranch des années 1960 qui a été rénové à quelques reprises, le premier endroit à ne pas manquer est le Noble Pig*. Il s’agit de la toute première grande brasserie artisanale de Kamloops, dont les locaux décorés de boiseries et de cuir sombres sont loués à l’hôtel Thompson. Les cornichons frits y sont aussi délicieux que la bière au poivre, mais la bière amère —aussi amère que la choucroute — est encore meilleure.

La brasserie artisanale Noble Pig (©Tourism Kamloops)
La microbrasserie Noble Pig (©Tourism Kamloops)

Le combat des petits déjeuners

Un pâté de maisons plus loin, deux restaurants, Hello Toast* et PDK Cafe* (nommé en l’honneur de Paton, Devon et Kegan, les triplets du propriétaire) se disputent les amateurs de petits déjeuners.

À première vue, la file d’attente à 8 h 30 en ce matin de semaine ordinaire semble indiquer que Hello Toast l’emporte haut la main. Toutefois, rien de ce qu’on y sert ne peut rivaliser avec les beignes au caramel croquant du PDK. Joufflus, moelleux et confectionnés selon les techniques modernes de glaçage des petits gâteaux (en gros, deux parts de pâte pour une part de glaçage), ce sont probablement les meilleurs beignes au monde, et certainement les plus délectables que j’ai mangés. Le PDK prépare également le meilleur café en ville, à partir de grains savamment infusés provenant du torréfacteur local Cherry Hill*. D’accord, ce n’est peut-être pas le petit déjeuner le plus santé des environs, mais c’est un des plus délicieux.

Le fameux beigne caramel croquant au café PDK (©PDK Café)
Le fameux beigne caramel croquant au café PDK (©PDK Café)

La création de Sam McGee

Si vous vous rendez au bout de la rue Victoria, juste avant la 1ère Avenue, vous verrez le Brownstone* à votre droite. Ce restaurant, un des plus courus à Kamloops, est situé dans l’ancien édifice de la CIBC où Robert Service a passé un an à travailler comme caissier, à écrire et à jouer au polo avant d’être transféré au Yukon, où il a écrit les poèmes « The Shooting of Dan McGrew » et « The Cremation of Sam McGee ».

Le passage pour piétons au dessus du Cheng Interchange (©Tourism Kamloops)
Le passage pour piétons au dessus du Cheng Interchange (©Tourism Kamloops)

Mais d’abord, tournez à droite sur la 3avenue, et arrêtez-vous quelques instants au milieu du pittoresque passage à niveau jaune or pour les piétons. Profitez-en pour lire la plaque commémorative consacrée à Cheng Ging Butt (1858-1929), un des 9 000 Chinois travaillant à la construction du chemin de fer national, et en l’honneur de qui le point d’interconnexion a été nommé en 2005. (Vous pouvez aussi en apprendre davantage sur ces travailleurs ici.)

Une vaste rivière urbaine

À partir du passage à niveau, traversez le rond-point jusqu’au parc Riverside, un joyau d’aménagement urbain. Ériger une ville moderne autour d’une rivière peut se révéler une tâche ardue. San Antonio et d’autres villes ont bâti des promenades au bord de l’eau, efficaces, certes, mais qui relèguent la rivière en arrière-plan. À Kamloops, la rivière Thompson Sud est pleinement intégrée au site, le terrain descend naturellement jusqu’au bord de l’eau et on y aménage même une plage en été. L’automne venu, le quai est pris d’assaut par les promeneurs qui viennent y admirer le changement de couleur des feuilles.

Le coucher de soleil sur la parc Riverside (©Tourism Kamloops)
Le coucher de soleil sur le parc Riverside (©Tourism Kamloops)

Monter à bord d’un train à vapeur

À quelques centaines de mètres à l’est se dresse la grange où la société Kamloops Heritage Railway* conserve sa locomotive à vapeur de 1912, déclassée en 1948 et sauvée de la démolition par le maire de Kamloops en 1961. Comme le train à vapeur composé de voitures de diverses époques effectue des excursions sept mois par année, les visiteurs auront probablement au moins une occasion de vivre l’expérience de voyager à bord des anciennes voitures du CN des années 1950 aux années 1970, et dans quelques vieilles voitures de VIA Rail.

Le train à vapeur au Kamloops Heritage Railway (©Tourism Kamloops)
Le train à vapeur au Kamloops Heritage Railway (©Tourism Kamloops)

Nouvelle région vinicole en Colombie-Britannique

Quantité de brasseries artisanales parsèment la ville. Le pub Red Collar, sur la rue Lansdowne à quelques minutes de marche de la rue Victoria, propose sa douce dubbel et sa tripel aux arômes de fruits de la passion. La dernière-née des brasseries, appelée Iron Road Brewing*, est toutefois située à bonne distance, sur la colline dans les hauteurs de Kamloops où se trouvent les centres commerciaux.

Jared Tarswell et Richard Phillips ont fait fortune dans la vingtaine en tant que géologues prospecteurs au Yukon, mais lorsqu’ils ont décidé d’utiliser leurs économies pour réaliser leur rêve, c’est à Kamloops qu’ils ont choisi d’ouvrir le Iron Road. « Je viens de Princeton,» indique M. Tarswell, «et Richard est né à Prince George. Kamloops est un de nos endroits préférés. »

Une bière IPA au Iron Road Brewing (© @ironroadbrewing)
Une bière IPA au Iron Road Brewing (© @ironroadbrewing)

Kamloops est également au cœur de la nouvelle région vinicole du Canada qui, en raison de son climat et de la composition du sol, est en gros l’équivalent œnologique de l’Alsace. Si vous disposez d’un après-midi pour vous adonner à d’autres activités à Kamloops, vous pouvez profiter d’une visite guidée de trois des quatre vignobles de la région, tous exploités depuis moins de cinq ans et situés le long de la rivière Thompson Sud à distance raisonnable de la ville en voiture, en faisant appel à une des quatre entreprises de visites guidées des vignobles (pour ma part, j’ai recouru aux services de Tastefull Excursions*).

J’ai vraiment adoré le pinot noir Grande Réserve 2012 produit par le vignoble Privato*, un nectar qui n’a rien à envier aux meilleurs vins rouges de l’Ontario. En réalité, je n’ai pas goûté à un seul mauvais vin de tout l’après-midi. Le riesling Pioneer Block 2016 du vignoble Harper Valley présente des tannins aussi inhabituels qu’agréables ainsi que des notes de pomme verte, et même le vin de bleuet du Monte Creek* a bon goût, probablement parce qu’il n’est pas sucré et ne goûte aucunement le bleuet.

Le vignoble Monte Creek (©Tourism Kamloops)
Le vignoble Monte Creek (©Tourism Kamloops)

Ne ratez pas l’occasion de parcourir en voiture la campagne vallonnée et semi-aride où Billy Miner pratiquait son métier de voleur de trains. Les mouflons d’Amérique y vagabondent sans peur et en toute liberté, et les gens y sont aussi chaleureux que les tenanciers du restaurant mexicain qui m’ont accueilli lors de ma dernière soirée en ville.

 

*site en anglais seulement

**Image du haut : Le Vignoble Monte Creek (©Tourism Kamloops)

(Visited 35 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz