Muttart Conservatory, Edmonton, Alberta

Edmonton, tous azimuts

Edmonton a plus d’un tour dans son sac, à vous de les découvrir!

Même si mon père a grandi en périphérie de la ville, j’en savais bien peu sur l’agglomération urbaine la plus nordique du Canada. Pour avoir une meilleure idée des activités intéressantes à Edmonton, j’ai donc fait quelques recherches et consulté The Yards*, un magazine local sur des enjeux urbains. J’étais au courant de la « hipstérisation » de l’avenue Whyte, de la construction du quartier ICE autour du nouveau stade, de l’ouverture imminente du Musée royal de l’Alberta à l’architecture impressionnante et du développement exponentiel du réseau cyclable de la ville, qui, au départ presque inexistant, est devenu en moins d’un an l’un des réseaux canadiens les plus complets.

Mais, bizarrement, je n’avais jamais réalisé que la ville était scindée en deux par une gorge énorme et majestueuse, creusée dans la Prairie par la noble et paisible rivière Saskatchewan Nord. Cette particularité topographique donne à Edmonton un cachet unique par rapport aux autres agglomérations des plaines : des panoramas incroyables. Outre les vues des ponts High-Level et Low-Level et plusieurs parcs et espaces qui parsèment les flancs de chaque côté de la rivière, deux endroits offrent des perspectives à couper le souffle.

La « fin du monde »

The End of the World, Edmonton, Alberta
« The End of the World »

Il faut se rendre à un lieu appelé The End of the World par les Edmontoniens pour profiter de la première vue. Vous pouvez y aller à pied ou emprunter les pistes cyclables nouvellement aménagées. Vous trouverez d’ailleurs une bonne boutique de location de vélos, River Valley Adventure Co.*, dans la gorge sous l’hôtel Château Lacombe (j’y reviens plus loin puisqu’il s’agit du deuxième endroit).

Pour le premier panorama, vous devez pendre un petit sentier à partir de la promenade Saskatchewan dans le quartier Belgravia (l’adresse la plus proche est le 7433 selon Google). J’y suis allé en compagnie d’Omar Mouallem, ancien rédacteur en chef du magazine The Yards, qui m’a informé que le site est le résultat de l’effondrement de la route Keillor Road. Le site tire son nom des vestiges abrupts qui s’avancent dans le vide. Perché sur les restes d’un mur de soutènement, dos à l’extrémité sud de la ville et au campus de l’Université de l’Alberta, vous pouvez vous asseoir et admirer la rivière qui s’étire à l’infini dans chaque direction. De ce point de vue, à l’exception de quelques maisons, vous n’apercevrez que la majestueuse Prairie et un cours d’eau qui fait de son mieux pour transformer une vallée en canyon.

Rive nord contre rive sud

Edmonton, AlbertaFaisant la navette entre les vieux quartiers d’Edmonton au nord et ceux de Strathcona au sud, la gorge définit vraiment notre expérience de la ville tout entière. Au sud se dresse le conservatoire Muttart*, constitué de quatre pyramides en verre (voir l’image du haut) qui ont été dessinées par Peter Hemingway, architecte vedette d’Edmonton, et qui abritent chacune un écosystème horticole différent. Toujours au sud, vous pouvez rouler jusqu’au Café Bicyclette de l’étonnant quartier francophone Bonnie Doon et siroter un verre de Côte du Rhône en vous réjouissant d’entendre parler français. Non loin de là, l’avenue Whyte, l’une des principales artères de la ville. Je vous conseille cependant de traverser sur la rive nord, où vous passerez le plus clair de votre temps. Commencez par le Musée des beaux-arts de l’Alberta*, un endroit chic et bien aménagé qui saura néanmoins vous divertir – à ma visite l’automne dernier, une exposition complète était consacrée à Wayne Gretzky.

Cafe Bicyclette, Edmonton, Alberta
(@cafebicyclettte)

Bien manger et boire à Edmonton

La plupart des restaurants se sont aussi donné rendez-vous sur la rive nord. Bien que la ville soit le berceau des bannières Boston Pizza et Earl’s, la scène culinaire d’Edmonton est à la fois variée, éclectique et merveilleusement originale.

Premier établissement à être découvert par les passionnés de gastronomie, Corso 32* est un restaurant italien, fondé par le chef Daniel Costa, qui a depuis donné naissance à deux petites sœurs situées juste à côté (Bar Bricco et Uccellino). Essayez le vin orange Radikon Slatnik*de la région du Frioul, qui accompagne parfaitement les agnolotti au bœuf et au porc et les crostinis aux pois frais.

Baijiu, Edmonton, AlbertaBaijiu* fait partie de la nouvelle cuvée de restaurants – ainsi qu’un établissement de cuisine mexicaine moderne appelé Rostizado*– qui ont tiré profit du succès de Daniel Costa. Sa cuisine fusion albertaine-chinoise propose un porc bao bien mariné et une version bao inventive de sandwich « semifreddo » frit à la crème glacée, créé par le chef Alexei Baldireff.

Si les restaurants de style « diner » sont en voie d’extinction au Canada, Edmonton a réussi à sauver la mise grâce au resto de style relais routier Route 99* et au très rétro Commodore (fondé en 1943), qui vend même des tablettes de chocolat et de la gomme sous verre à la caisse. La ville se démarque aussi pour ses cocktails, en particulier ceux du très achalandé bar Clementine*. Offrez-vous le Doctor, une concoction agréablement fumée et bien dosée en alcool qui allie scotch, Rauchbier et tourbe.

Bar Clementine, Edmonton, Alberta
Le Doctor, bar Clementine (@barclementine)

Gastronomie en vue

L’expérience culinaire la plus inoubliable à Edmonton comporte un double avantage : une excellente table et une vue imprenable. Le restaurant tout en haut de l’hôtel Château Lacombe est ce deuxième endroit à couper le souffle. Fondé en 1967 et donc cinquantenaire cette année, le Château Lacombe est le fier propriétaire de l’un des rares restaurants tournants qui « tournent » encore aujourd’hui, La Ronde. Pour célébrer son anniversaire, on a décidé d’exploiter à fond le style des années 1960 et de dépoussiérer quelques recettes originales, offertes les jeudis rétro. Concoctées à une époque où tous les aliments étaient nappés de sauces complexes et souvent flambés, ces recettes sont parfois préparées à votre table et rivalisent avec le panorama de la ville surprenante que l’on redécouvre à chaque révolution de 88 minutes.

La Ronde, Edmonton, Alberta
Vue de La Ronde

*Site en anglais seulement

Cliquez ici pour plus de suggestions sur quoi faire à Edmonton!

(Visited 68 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz