Vue de Montréal

Parcourir le centre-ville de Montréal autrement

Les voyageurs qui souhaitent découvrir le charme de la vieille Europe et l’ambiance bohème de Montréal voudront peut-être éviter le centre-ville. Après tout, chaque grande ville n’a-t-elle pas son lot de gratte-ciel, de boutiques branchées et de boîtes de nuit?

Toutefois, le centre-ville offre bien davantage que des occasions de magasinage. On y trouve quantité de trésors gastronomiques et de curiosités amusantes. Si vous savez où vous balader, la journée passera en un clin d’œil. Immigrante irlandaise établie à Montréal, j’enseigne à l’effervescent campus de l’Université Concordia, en plein cœur de la ville. J’ai passé les dernières années à débusquer les bijoux du centre-ville, que ce soit pour une gâterie du midi ou une escapade après le travail.

Poser ses valises

Chateau Versailles RoomPour vraiment profiter de votre séjour au centre-ville, évitez les grands hôtels et optez pour un établissement riche en histoire. Le Château Versailles, un hôtel-boutique aussi mignon qu’original, est parfaitement situé sur la rue Sherbrooke. Les murs sont décorés d’œuvres d’art classiques et modernes, et le petit salon regorge de superbes livres à parcourir. Les chambres sont confortables, le petit déjeuner copieux et le personnel impeccable.

Cafés du centre-ville de Montréal

Kafein-2
Kafein

Une journée occupée au centre-ville devrait commencer par un bon café. Le Myriade, sur la rue MacKay, est la destination préférée des vrais amateurs. L’équipe tire une grande fierté de sa variété de grains de café, qui proviennent toujours du commerce équitable, et sert des pâtisseries confectionnées localement. L’établissement Kafein, sur la rue Bishop, est un autre endroit formidable où prendre sa dose. Comme dans tous les cafés urbains, l’étage supérieur est assiégé par des clients rivés sur leur MacBook Pro, alors que l’étage inférieur est parsemé de confortables divans. Le soir venu, on y sert des cocktails et un DJ transforme l’établissement en un bar décontracté.

Musées moins connus à découvrir

McGill’s Redpath museum
©Musée Redpath

Comme tous les guides touristiques de Montréal vous l’indiqueront, le centre-ville recèle de magnifiques musées. Peu d’entre eux, toutefois, vous recommanderont le musée Redpath de l’Université McGill, ce qui est une honte, car le Redpath, le plus ancien immeuble conçu à des fins muséales au Canada, abrite une collection d’histoire naturelle absolument unique et quelque peu particulière. Si les fossiles et minéraux qu’on y trouve sont fascinants pour les amateurs d’histoire naturelle, j’ai pour ma part un penchant pour la très divertissante section taxidermique. Si vous vous demandez depuis toujours à quoi peut bien ressembler un koala vampire, le Redpath peut vous aider. Et l’entrée est gratuite!

Koala, Musée Redpath Montreal
Ne manquez pas la divertissante taxidermie du musée Redpath, comme ce koala!

Si, d’aventure, le koala vampire ne vous dit rien, vous pouvez quand même vivre une expérience muséale différente en déambulant simplement sur l’avenue du Musée à côté du Musée des beaux-arts. L’artère est bordée de superbes sculptures et d’installations tout au long de l’année. Les amateurs d’histoire culturelle peuvent se rabattre sur le musée McCord, qui propose une collection montréalaise unique, laquelle retrace l’histoire de la ville au moyen d’objets culturels, ainsi qu’une collection sur les Premières Nations présentée avec sensibilité.

Manger au centre-ville de Montréal

Kazu restaurant
Kazu (@matt.yyz)

C’est déjà l’heure du midi! Le centre-ville foisonne de restaurants de qualité, souvent situés dans des endroits incongrus, et à des prix qui ne vous rebuteront pas. Le Misoya, sur la rue Bishop, sert de grands et généreux bols de succulent ramen – un repas tout indiqué durant les longs mois d’hiver.

Le Qing Hua, dissimulé dans un sous-sol sur l’avenue Lincoln, prépare les meilleurs dumplings chinois que j’ai goûtés. Je recommande les saveurs crevettes et poireau, agneau et aneth, asperge et tofu, et bœuf au cari.

Parmi mes autres coups de cœur à petits prix, mentionnons le Thali sur la rue St-Marc, un restaurant indien sans chichi qui offre notamment trois succulents plats au cari accompagnés de pain naan, de riz et de papadum, de même que le Kazu, sur la rue Sainte-Catherine, un resto fusion japonais très achalandé, et à juste titre – cependant, pour éviter la file d’attente quasi permanente pour entrer au Kazu, essayez de vous y présenter dès l’ouverture.

Bouquinage et coin lecture

Concordia greenhouse
La serre sur le toit de l’Université Concordia (©Brandon Johnson)

Après le repas, rendez-vous à l’Argo– la plus ancienne librairie anglophone indépendante à Montréal. Cette petite institution montréalaise propose des lectures pour tous les goûts littéraires, des classiques aux ouvrages contemporains en passant par la science-fiction et le fantastique. Si vous ne savez pas quel titre choisir, Moti et Adele, les propriétaires, des amoureux des livres aussi passionnés qu’intarissables, seraient ravis de vous en suggérer quelques-uns.

Si vous êtes en quête d’un lieu inusité pour plonger dans votre tout nouveau bouquin, entrez dans l’édifice Hall de l’Université Concordia et prenez l’ascenseur jusqu’au 12e étage. Ensuite, empruntez l’escalier qui débouche sur le toit et installez-vous à votre aise dans la serre sur le toit de l’Université Concordia*, bien entouré d’arbres fruitiers, de fleurs et de plantes. Vous pouvez même vous préparer une tisane! (Prenez note cependant que la serre n’est ouverte que durant les sessions d’automne et d’hiver, et qu’elle est fermée pendant la période estivale.)

Souper au centre-ville

La Taverne Dominion Square, Montreal
La Taverne Dominion Square

Après avoir respecté votre portefeuille à l’heure du midi, l’heure est venue de délier quelque peu les cordons de la bourse. La Taverne Dominion Square sur la rue Metcalfe, magnifique sur le plan esthétique, reproduit l’ambiance d’un music-hall art déco des années 1930. Grâce à ses cocktails classiques, à sa carte des vins raffinée et à son menu qui oscille élégamment entre la cuisine gastro-pub et la haute cuisine, la Taverne Dominion Square est toujours une source de pur bonheur.

J’ai également un faible pour le Ferrari, un resto italien sans prétention situé sur la rue Bishop. Toutes les pâtes y sont confectionnées sur place et le maître d’hôtel est délicieusement théâtral et absolument charmant. Commandez de la tartufata et gardez de la place pour le tiramisu.

Profiter de la vie nocturne

upstairs bar3_smallerVous désirez écouter un peu de musique après le souper? Le bar jazz Upstairs a accueilli certains des plus grands musiciens du monde. Tous les soirs, on y présente des spectacles mettant en vedette des talents locaux ou des artistes connus en tournée, rappelant ainsi aux visiteurs que la scène du jazz montréalaise ne se limite pas à son fameux festival.

Si la musique folk est davantage votre tasse de thé, le Grumpy’s bar* organise régulièrement des soirées musicales où se conjuguent bluegrass et musique celtique traditionnelle. L’établissement en lui-même vaut le détour – autrefois le refuge des poètes beatniks des années 1950 qui venaient broyer du noir devant leur whisky – il a beaucoup plus de caractère que la plupart des bars du centre-ville. Et en passant, ne faites pas l’erreur de commander du vin. Vous comprendrez, au sourcillement du barman, que vous n’auriez pas dû demander ce type de boissons dans ce lieu.

Il se fait tard. Vous avez bien lu tout votre saoul, bien bu et bien mangé, et vous vous préparez à aller au lit après une merveilleuse journée au centre-ville de Montréal. Demain, vous pourrez partir à la découverte du Plateau Mont-Royal.

Emer O’Toole est professeure d’université et écrivaine. Auteure du livre Girls Will Be Girls, elle contribue régulièrement à plusieurs publications, dont The Guardian et The Irish Times. Originaire de l’ouest de l’Irlande, elle vit maintenant à Montréal.

*site en anglais seulement


Pendant que vous êtes en ville, prenez votre courage à deux mains et rendez-vous sur la Place des Festivals pour assister à l’évènement Trouble-Fête. Du 27 au 29 octobre, le cœur du centre-ville sera envahi par des hordes d’affreux zombies, squelettes et autres créatures horribles pendant ce qui promet d’être la plus grosse fête d’Halloween en ville. Célébrez le jour le plus effrayant de l’année en participant aux trois jours de festivités macabres offrant du plaisir pour toute la famille.

 Image principale: © Tourisme Montréal

(Visited 271 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz