Cinq fabuleux restaurants de sushis écoresponsables à Vancouver

C’est bien connu, les Vancouvérois aiment vanter les excellents sushis et les principes écologiques de leur ville. Et, oui, je fais partie de ces joyeux apôtres du poisson cru qui se déplacent presque toujours à la marche ou à la course.

À preuve, ce n’est pas dans les spaghettis que je puise mes forces avant une course de 10 km, mais bien dans les rouleaux californiens. Et quand j’écris un texte sur Daniel et Henrik Sedin, les pointeurs étoiles tout juste retraités des Canucks de Vancouver, je mentionne leurs bonnes adresses pour des sushis dans le chic quartier Yaletown.

Pour souligner à quel point nous, vantards britanno-colombiens, aimons louanger nos chers sushis, le site satirique canadien de nouvelles The Beaverton a publié un article intitulé « Message du reste du Canada à Vancouver : Oui, vos sushis sont bons, on a compris. » Euh… pardon?

Pas besoin de s’excuser quand on savoure cette cuisine japonaise typique de façon écoresponsable. Après tout, qui peut être contre la préservation de ce délice pour les générations futures? Voici donc cinq fabuleux restaurants où déguster des sushis issus de la pêche durable à Vancouver.

Blue Water Cafe

Au Blue Water Cafe de Vancouver, des portions copieuses de sashimi écoresponsable rassasient même les plus affamés. Photo: Lucas Aykroyd

Au Blue Water Cafe*, l’offre de sushis écoresponsables est un véritable travail d’équipe. En 2005, ce restaurant primé de Yaletown est devenu un membre fondateur du programme Ocean Wise de l’aquarium de Vancouver, qui certifie qu’un produit de la mer « est pêché ou cultivé de manière à maintenir ou accroître sa population à long terme ».

La créativité du chef de cuisine Frank Pabst et du chef sushi Masa Kudo s’y exprime dans les plats élégamment présentés comme le gomae au thon, léger et acidulé (thon blanc mariné avec graines de sésame et soya), et le Tsunami (sériole du Pacifique cuite au chalumeau avec jalapenos et gingembre). Et c’est sans parler des généreuses portions de sashimis ultrafrais (divers poissons crus). Pour arroser le tout, le directeur des vins William Mulholland tient au cellier quelque 14 000 bouteilles de vins durables et biologiques des quatre coins du monde.

Ici, la cuisine est aussi bonne pour la planète que pour la santé; pas étonnant, donc, qu’on y croise souvent des joueurs de la LNH. Avant de partir, n’oubliez pas d’admirer les œuvres d’art à thème aquatique qui ornent les murs de brique et de vous procurer un exemplaire du livre de recettes de Frank Pabst, Blue Water Cafe Seafood Cookbook.

RawBar

Laissez-vous guider dans la tradition omakase au RawBar de l’hôtel Fairmount Pacific Rim à Vancouver. Photo: Lucas Aykroyd

Ouvert en 2013 dans le spacieux hall de l’hôtel Fairmont Pacific Rim, le RawBar* est le tout premier restaurant de sushis 100 % Ocean Wise de Vancouver. Ainsi, on y savoure des produits de la mer dont les populations sont abondantes, bien gérées selon les plus récentes études et pêchées sans mettre en péril les autres espèces ou les habitats marins.

Pour une expérience culinaire surprenante, osez la tradition japonaise d’omakase, qui consiste à laisser au chef le soin de sélectionner les plats. Attablé près des fenêtres au bar de marbre blanc, je n’ai fait qu’une bouchée de mon thon épicé enveloppé de concombre avec sauce ponzu – une option faible en glucides et très rafraîchissante. J’ai aussi adoré le Dragon Roll à la morue charbonnière grillée, au crabe dormeur et à l’avocat.

Le RawBar du Fairmont Pacific Rim Hotel est un pionnier du sushi 100 % Ocean Wise à Vancouver. Photo: Lucas Aykroyd

Pour faire descendre le tout, j’ai opté pour le cocktail Kaijū, qui marie rhum cubain, lime et absinthe avec une singulière touche de wasabi. Tout près de moi, j’ai entendu un autre client s’extasier : « Sans vouloir en mettre trop, ces sushis-là sont parmi les meilleurs que j’aie goûtés de toute ma vie! » J’ai conclu qu’une visite ici était un excellent moyen de se faire plaisir, ce qui cadrait bien avec la chanson « Love Yourself » que jouait alors le pianiste (mais pas dans le sens que lui donne Justin Bieber!).

Hapa Izakaya

Hapa Izakaya a été le premier izakaya de Vancouver à adhérer au programme Ocean Wise. Photo: Hapa Izakaya

Pour ceux qui veulent déguster leurs sushis écoresponsables dans une ambiance rythmée et tendance, Hapa Izakaya* est l’endroit où aller. C’est aussi tôt qu’en 2010 que cet établissement de Yaletown, avec son éclairage intime, est devenu le premier izakaya (bistrot japonais) de Vancouver à adhérer au programme Ocean Wise.

Le meilleur moment pour explorer son délicieux menu? Le « Hapa Hour », qui va de 17 h à 18 h tous les jours et de 21 h à la fermeture du dimanche au jeudi. En plus des promotions sur la bière et le vin, vous pourrez profiter d’offres sur les spécialités de la maison, comme le Volcano Roll (thon haché, concombre, tempura et sauce chili piquante) et l’Avocado Taku Roll (daikon mariné, avocat, asperge). Sur les tabourets du bar, vous serez aux premières loges pour observer les gens.

Tsuki Sushi Bar

L’un de mes passages au Tsuki Sushi Bar* en 2019 avait lieu tout juste après que la Finlande eut remporté l’or au Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF, à quelques pas, au Rogers Arena. (Ce qui me paraissait à propos, puisque les Finlandais sont de grands consommateurs de poisson et qu’ils affichent un succès durable au mondial junior, ayant cumulé trois titres en six ans.)

Cet espace compact, qui a ouvert ses portes en 2012 sur la rue Abbott, est à la fois un partenaire Ocean Wise et un excellent choix pour un festin à bon prix. Par exemple, quatre personnes seront rassasiées avec un Party Combo à 42 $ comprenant des rouleaux californiens, Dynamite, BC et au thon épicé. Aussi à savourer sans modération : les spécialités comme le rouleau à la patate douce surmonté de saumon fumé (8,50 $) ou le Red Dragon Roll avec crevette tempura, avocat et thon épicé (12 $).

Miku

Au Miku, les plats très artistiques sont servis avec le décor du bord de l’eau et l’engagement en durabilité. Photo: Mark Yuen

Le Miku* se consacre depuis longtemps aux sushis de pêche durable, et son savoir-faire brille dans ses plats Aburi, une sorte de sushis saisis à la flamme qu’il a introduit au Canada.

Le midi, ce restaurant Ocean Wise encensé, situé au bord de l’eau près de la Place du Canada, grouille de clients venus se régaler de sushis Aburi comprenant du saumon sockeye, des crevettes locales et des sauces spéciales. Ici, les chefs mettent constamment l’accent sur la fraîcheur et la saisonnalité.

Petite anecdote : Beyonce et Jay-Z ont mangé dans la salle privée du Miku en 2018. On suppose qu’ils souhaitent que notre planète soit une « Survivor » et que les sushis non éthiques ne fassent pas partie de ses « 99 Problems ».

Autres superbes options locales pour des fruits de mer

Au YEW seafood + bar du Four Seasons de Vancouver, la crevette tigrée et le homard vapeur durables sont offerts dans les forfaits Fishermen’s Box. Et au Q du Fairmont Empress de Victoria, le bacon de pieuvre et la morue charbonnière caramélisée sont à l’honneur dans l’assiette de charcuteries de la mer.

Célébration des produits de la mer britanno-colombiens : Pendant quelques jours en juin, le BC Seafood Festival* attire les connaisseurs dans Comox Valley, sur l’île de Vancouver à une heure au nord de Nanaimo, où les attendent le plus grand bar à huîtres au Canada, des ateliers de préparation de céviché et une chaudrée de palourdes primée, entre autres.

Et si cela ne vous a pas encore donné le goût de manger des sushis écoresponsables, voici quelques images des rouleaux les plus fins que vous trouverez à Vancouver…

* Sites en anglais seulement.

Image de l’en-tête: Les sushis Aburi saisis à la flamme sont en vedette dans l’offre écoresponsable de Miku. Photo: Miku

(Visited 148 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz