Vancouver virtuel

Pour la deuxième escale de notre visite guidée virtuelle, nous mettons le cap sur l’Ouest canadien : il y a tant à découvrir à Vancouver… depuis votre salon. Lieu par excellence pour les adeptes de culture et de nature, Vancouver s’invite presque tout entière dans votre écran. Certes, rien ne vaut l’expérience en personne, mais dites-vous qu’au moins, vous n’aurez pas à vous encombrer de vos bottes de pluie!

Installez-vous confortablement, une tasse de café à la main (d’une brûlerie artisanale, de préférence, pour vous mettre dans l’ambiance), et voyez ce que cette ville a à offrir.

Incursion en nature

Située légèrement au Nord de Vancouver, Grouse Mountain est (en temps normal) la destination des citadins pour une fin de semaine de randonnée ou de ski. Si elle grouille habituellement d’activité, on dénote une certaine accalmie par les temps qui courent. En quête de paisibilité, de beauté et de nature? Branchez-vous à l’une des nombreuses webcams du site. Avec un peu de patience, vous parviendrez peut-être à apercevoir les grizzlis Grinder et Coola dans l’étang aux ours*. Par la webcam du chalet, vous pouvez aussi observer l’œil du vent (Eye of the Wind), une énorme éolienne pouvant produire 1,5 mégawatt d’électricité – la première du genre à être installée à une telle altitude en Amérique du Nord – (petit conseil : regardez l’accéléré d’une minute de la veille en choisissant l’option « Yesterday’s time lapse »).

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Grouse Mountain (@grousemountain) on

Génération V(irtuelle)

De nos jours, le nom Douglas Coupland évoque bien plus que son célèbre roman Génération X. Il fait partie de la culture canadienne; son art a d’ailleurs transcendé la page pour rejoindre les murs des musées. La Galerie d’art de Vancouver a mis en ligne une fantastique visite virtuelle* (avec Google Street View) de l’une de ses expositions les plus populaires, que j’ai récemment « parcourue » près d’une douzaine de fois. Si j’en fais une petite obsession? Peut-être.

La galerie s’est aussi dotée d’une chaîne Vimeo* qui regorge de conférences d’artistes, notamment.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Museum of Anthropology (@moa_ubc) on

De son côté, le musée d’anthropologie nous propose la page #MOAfromhome* pour explorer son impressionnante collection numérique.

En concert dans votre salon

Ce qui me manque le plus en ce moment, c’est d’assister à des concerts. S’il faudra attendre encore un peu avant de refaire du headbang ou du mosh tous ensemble (je viens de trahir mon âge, n’est-ce pas?), la musique, elle, n’a pas arrêté. Le site de visionnement de concert en ligne Side Door* vous propose… eh bien, d’assister à des concerts virtuellement. Le nombre de places est limité pour une ambiance aussi intime que possible : vous pouvez voir les autres spectateurs, qui profitent, comme vous, du spectacle.

Dan Mangan, le cocréateur du site gagnant d’un prix JUNO et finaliste au Prix Polaris, interprétera en concert les succès d’autres artistes* le 21 novembre (au risque de gâcher la surprise : il reprendra une chanson de Weezer). Les billets sont très abordables, mais Dan a en réservé 30 qu’il remettra gratuitement aux personnes qui n’en auraient pas les moyens. Quel bon gars!

À vol d’oiseau

Et maintenant, voici quelque chose de vraiment génial. Ces vidéos en réalité virtuelle* vous permettent de survoler un glacier, la ville de Vancouver et bien plus à bord d’un petit avion à hélice. Vous pouvez déplacer la vidéo pour voir tout le paysage – les images ont été captées sur 360 degrés. Même en temps normal, j’aurais probablement tendance à éviter de monter à bord de ce genre d’appareil, mais depuis mon divan, rien de m’arrête.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Harbour Air Seaplanes (@harbourair) on

Visites non virtuelles

À compter du 11 décembre, notre train Canadien reprendra du service entre Winnipeg et Vancouver, à raison d’un départ par semaine. Si vous choisissez de faire du tourisme non virtuel (en personne), n’oubliez pas de vous renseigner sur nos mesures de santé et de sécurité, et, s’il vous plaît, contentez-vous d’activités sécuritaires où il est possible de pratiquer la distanciation physique en tout temps.


* Sites en anglais seulement.

(Visited 755 times, 99 visits today)

Laisser un commentaires

Votre addresse mail ne sera pas publié Les champs sont requis *