Bien manger au parc national Jasper

Le parc national Jasper est prisé par les férus d’activités de plein air, que ce soit pour faire du ski, de la randonnée, du kayak, du vélo, et j’en passe. Avec son vaste réseau de sentiers montagneux, de rivières et de parois rocheuses, c’est une destination qui invite à l’exploration et à la découverte.

Se dépenser en montagne, on le sait, ça ouvre l’appétit. Ça tombe bien : non seulement la scène culinaire de Jasper ne se limite pas au granola (Dieu merci!), mais le parc compte plus de 70 restaurants. Surprenant, n’est-ce pas? Voilà qui risque de compliquer le choix. Or la dernière chose qu’on veut après une rando, c’est tourner en rond, l’estomac dans les talons!

Pas de problème. Bistros et boulangeries, pubs et pizzerias, cafés et casse-croûtes : il y a de quoi combler tous les palais, ici. Et en ma qualité de rédacteur qui vit à Jasper et qui a des dizaines d’années d’expérience derrière la bavette, j’ai quelques recommandations pour vous.

Sur le pouce

Bear’s Paw Bakery. Crédit: Bob Covey

La Bear’s Paw Bakery* est l’endroit idéal pour faire le décompte des troupes et donner les dernières instructions avant d’attaquer les sentiers, mais aussi pour faire le plein de provisions. Vous avez un penchant pour les chaussons aux pommes? Parions que c’est vous qui avez organisé l’expédition. À moins que vous ne préfériez les brioches à la cannelle, quitte à vous salir les mains? Dans tous les cas, je m’occupe de trimbaler les collations.

Le café

Crédit: Sunhouse Cafe

Jasper abrite un nouvel établissement sur lequel on ne peut lever le nez; l’arôme enivrant du café nous enveloppe aussitôt qu’on y met les pieds. Situé sur la rue Patricia, le Sunhouse Cafe nous accueille dans une ambiance sympa, et on se laisse charmer par les classiques que les proprios ont importés avec brio d’Australie. Essayez un flat white : vous me remercierez plus tard!

Le p’tit-déj

Lynn Wannop concocte tout plein de délices dans sa miniature cuisine au fond du Coco’s Cafe*, aussi situé sur la rue Patricia. Mais s’il y en a un qui ravit les préposés aux télésièges fraîchement arrivés comme les résidents de longue date, c’est bien le roulé déjeuner. Œufs, jambon (ou tofu) et fromage, sans oublier la sauce secrète ô combien enivrante : ce sandwich au cari légèrement sucré réchauffe l’âme comme un doux feu après une sortie en ski.

Le brunch

Crédit: The Raven Bistro

Pas besoin d’être installés sur les canapés moelleux dans le coin pour avoir une table de choix au Raven Bistro*. Ni de commander un chardonnay canadien légèrement boisé avec la marmite de fruits de mer à la lime kaffir et à la noix de coco pour régaler vos papilles. Et absolument personne ne force votre partenaire à accompagner son cari massaman d’une IPA corsée pour en rehausser le goût. Allez-y simplement avec ce qui vous tente : ici, tous les choix vous raviront.

Le dîner

Pour un bon repas jamaïcain, essayez le Spice Joint : vous ne le « reggaeterez » pas! Blague de papa à part, quand il est question d’un souper père-fille à Jasper, rares sont les tables plus accueillantes, amusantes et savoureuses que celles de ce haut lieu de la cuisine caribéenne. Le reggae est toujours au rendez-vous, et quand Dwain Gilzene sert son plat signature – un sandwich au poulet jerk avec salade de chou fraîche sur pain au lait de coco maison –, impossible de résister à son entrain. Je ne chante pas l’amour comme Bob Marley à chaque repas, mais quand je le fais, c’est en public, avec ma fille.

La fine cuisine

Crédit: Fiddle River

À Jasper, les sorties resto ont habituellement lieu dans un petit bistro où le chef cuisinier prépare plusieurs services pour un nombre restreint de clients, ou dans un grand établissement familial qui fait dans le simple à gros volume. Au Fiddle River*, cependant, le chef Sushant Shubang parvient à conjuguer quantité et complexité. Aidé de son équipe, il peut servir un même soir 190 repas tirés d’un menu riche et varié, ce qui ne l’empêche pas de monter des assiettes splendides où abondent les saveurs nuancées. Mon amour pour le carré d’agneau, en revanche, n’a rien de nuancé. Sa cuisson reflète l’expérience dans son ensemble : elle est tout simplement parfaite.

Le dessert

Crédit: Syrahs of Jasper

Si le Syrahs of Jasper* avait un plat vedette, ce serait sans conteste son gâteau au fromage de chèvre et au chocolat blanc. Décadent, original et crémeux à souhait, il fait la renommée du restaurant dans toutes les Rocheuses. Il est populaire à ce point. À y plonger les dents, on ressent ce même plaisir que lorsqu’un étranger nous complimente. Ou qu’on se glisse dans des draps fraîchement lavés. Ou qu’on fait éclater du papier bulle. Bon, vous aurez compris…

Voilà un beau tour d’horizon de la cuisine de Jasper, mais d’autres adresses originales valent le détour. Je vous propose donc en terminant quelques mentions honorables.

Pour l’expérience gastronomie, l’Emerald Lounge du Fairmont Jasper Park Lodge*. Pour les sushis du maître, l’Oka Sushi (aussi au Fairmont). Pour la charcuterie, le Harvest Food & Drink*. Pour la pizza, le Famoso*. Pour le burger bien arrosé, le pub Whistle Stop*. Et pour le creux de fin de soirée, le Northface Pizza*.

Entre deux repas, allez découvrir les paysages enchanteurs de Jasper. Voici certains de vos plus beaux clichés …

 

*Sites en anglais seulement

Image d’en-tête: Maligne Canyone Wilderness Kitchen. CPursuit Collection

(Visited 54 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz