Port Hope, Ontario

L’escapade parfaite dans la petite ville de Port Hope

Récemment, je suis allée à Port Hope, à une heure à l’est de Toronto, pour participer à une initiative communautaire liée au 40e anniversaire de VIA Rail. Là-bas, j’avais du travail à faire; je n’avais pas prévu tomber sous le charme des lieux. Mais parfois, la vie nous fait d’heureux cadeaux : la petite ville de Port Hope était une belle surprise qui m’a séduite sur-le-champ.

À mon grand bonheur, j’ai eu l’occasion de retourner à Port Hope – et croyez-moi, j’en ai profité pleinement cette fois! Cette petite ville en impose : on y trouve un peu de tout, de grande qualité, offert avec soin par les résidents joviaux et accueillants. Pour le moment, je dirais qu’il s’agit encore d’un joyau caché, mais ça ne risque pas de durer bien longtemps!

Un décor pittoresque

À ma première visite à Port Hope, je suis tombée par hasard sur une scène tout droit sortie de La rivière du sixième jour : des pêcheurs en cuissardes lançaient leur ligne dans la rivière Ganaraska, qui traverse la ville. Sous l’œil attentif des passants, ils taquinaient les saumons qui remontaient lentement le courant. Et ce n’était là que la première des nombreuses scènes idylliques qui m’attendaient. La ville de Port Hope est magnifiquement entretenue, et sa rue principale est si parfaite qu’elle a été choisie pour l’adaptation

cinématographique du roman Ça, de Stephen King, et pour sa suite. Si cette ville est adorable, l’histoire du film l’est beaucoup moins. (Avis aux intéressés : on offre des excursions « Ça »!)

Où loger à Port Hope

Dîner à l’hôtel Carlyle : magnifique et délicieux
Dîner à l’hôtel Carlyle : magnifique et délicieux

Port Hope compte une bonne sélection d’hébergements*, mais pour un douillet week-end casanier, c’est à l’hôtel Carlyle qu’il faut aller. Le bâtiment est fraîchement rénové et riche en histoire (à l’origine une banque, il a aussi abrité la laiterie Port Hope City Dairy); ne manquez pas d’en parler à la propriétaire Elise Herman ou à son personnel (qui ressemble plus à une famille, vraiment). Le restaurant est hors pair, et le bar est idéal pour un dernier verre avant le coucher. Il n’y a pratiquement pas de raison de quitter l’hôtel, mais si l’envie vous prend, vous pourrez gagner l’artère principale en cinq minutes à pied.

 Quoi faire à Port Hope

J’aimerais vous détailler une journée parfaite à Port Hope, si vous permettez.

Le premier arrêt ne fait aucun doute : on va à Coffee Public, en plein cœur de la ville. (Pour votre info, il faut moins d’une heure pour parcourir à pied le périmètre du centre-ville.) Ce café « de la ferme à la panse » est tenu par Erin et Nick, des partenaires de vie qui sont aussi propriétaires de la ferme – impossible d’avoir plus frais! Ils servent tout un latté, qu’il faut accompagner d’un sandwich-déjeuner, sans faute.

Coffee Public, Port Hope, Ontario
Un latte parfait servi avec le sourire de Ginn et Erin au Coffee Public

De là, allez dans un sens ou dans l’autre sur la rue Walton pour lécher les vitrines. Chaque boutique est unique en son genre et tient des marchandises différentes : prévoyez un bon moment pour en profiter. N’oubliez pas de passer chez Furby House Books pour dénicher un ou deux romans, et chez Turquoise pour rafraîchir votre garde-robe.

Ensuite, descendez la rue Queen, qui longe la rivière, et faites un arrêt chez Dreamers* pour goûter au « biscuit fou ». En poursuivant votre chemin vers Memorial Park, vérifiez quelle production est à l’affiche au théâtre Capitol, un lieu historique national fondé il y a près de 90 ans.

De l’autre côté de Memorial Park, vous verrez Lent Lane; empruntez ce chemin pour revenir à la rue Walton. À l’orée du parc se trouve la dernière addition à la famille Port Hope : Little Station House, le nouvel espace d’art public* qui a été la raison de mon premier séjour. Sa transformation est l’œuvre de Critical Mass*, une organisation artistique avant-gardiste dont l’influence est évidente et appréciée dans la communauté. Little Station House ouvre ses portes en toute saison, sauf l’hiver, et réserve toujours aux visiteurs de fantastiques découvertes.

la Little Station, Port Hope, Ontario
La première œuvre d’art à la Little Station House, Put a Bird On It, avait pour thématique la migration (œuvre de Jennie Suddick, Chrissy Poitras and Kyle Topping)

Pour terminer la journée, rendez-vous sur la rue Ontario, le prolongement de Lent Lane, pour un repas artisanal de la ferme à la table au Social Bar + Table (si elles sont au menu lors de votre visite, essayez les ailes de canard!) ou une délicieuse pizza à croûte mince au Local No90. Ce dernier porte d’ailleurs bien son nom : il est tenu par des gens locaux et bondé d’habitants du coin, et l’œuvre colorée qui orne son mur est une création de nulle autre que Critical Mass, en collaboration avec des résidents de Port Hope.

Doux moments

Ma fin de semaine à Port Hope n’étant pas une escapade romantique, j’ai trouvé un autre moyen de passer un moment câlin… Il faut prendre la route pour visiter ces lieux excentrés, mais les bienfaits de la proximité des animaux et les clichés dignes d’Instagram en valent le détour.

cafe Toe Beans, Port Hope, Ontario
Jean-Luc Picard et son maître Spencer au café Toe Beans

Au café Toe Beans, caféine et amour des chats vont de pair. (On leur donne des points pour la créativité?) En plus des nombreux miauleurs à adopter, vous verrez probablement le minet en résidence nommé Jean-Luc Picard, le chat sans poils à l’air le plus étrange et au comportement le plus affectueux du coin.

Un peu plus loin, la ferme Haute Goat propose à ses visiteurs l’expérience d’un « shmurgle »* (séance de câlinerie ludique) avec les chèvres. Qui pourrait y résister? La ferme a aussi d’autres animaux avec lesquels on peut interagir, dont des chevaux et des alpagas (l’un d’eux est un cracheur, mais l’hilarante propriétaire Debbie refuse de dévoiler lequel avant qu’un visiteur chanceux soit pris pour cible). Conseil d’initié : après avoir passé un bon bout de temps avec les mignonnes chèvres naines du Nigéria, entrez à la boutique pour vous offrir la crème à mains de la maison, faite à base de lait de chèvre. C’était le parfait souvenir à ramener de ma parfaite escapade!

ferme Haute Goat, Port Hope, Ontario
Les alpagas à la ferme Haute Goat savent ce que c’est que câliner

* Sites en anglais seulement

(Visited 502 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz