Gulf Islands, British Columbia

Une escapade d’adulte aux îles Gulf de la Colombie-Britannique

J’ai fait le tour du Canada plusieurs fois, mais je n’avais pas revu les îles Gulf depuis les années 1990, quand j’étais allé camper là-bas avec ma classe du secondaire. Le moment était venu de me forger de nouveaux souvenirs – en tant qu’adulte – sur ces îles verdoyantes et bucoliques situées entre Victoria et Vancouver. (Tout ce dont je me souviens, c’est la fois où je chantais More Than Words du groupe Extreme autour du feu, et Mme McLennan m’avait dit de me tenir tranquille.)

Comme j’ai pu le constater sur les îles Pender (2 200 habitants) et Salt Spring (10 500 habitants), il y a aujourd’hui tout plein de choses à faire dans ce coin de pays, et ce, à l’année longue. Ces riches et beaux écosystèmes sont les joyaux de l’archipel de la mer des Salish, qui compte plus de 200 îles. Un traversier assure une liaison fréquente entre les îles Gulf, l’île de Vancouver et le continent. Et vu la faible circulation, on peut facilement s’y déplacer en voiture ou en vélo.

Cette région de la Colombie-Britannique, autrefois connue pour son ambiance décontractée, ses hippies et ses moutons, est devenue un carrefour de vignobles, de cidreries, de restaurants et de galeries d’art hors pair.

Vins et cidres sur l’île Pender

Faites une dégustation au vignoble Sea Star Vineyards, sur l’île Pender
Faites une dégustation au vignoble Sea Star Vineyards, sur l’île Pender

Le vignoble Sea Star Vineyards, qui existe depuis 2014, fait près de 27 acres. Situé sur l’île Pender, il se rend jusqu’à la rive, d’où l’on peut apercevoir des épaulards et des étoiles de mer. Il y pousse des raisins, des cerises acides et des pavots de Californie. Le propriétaire, David Goudge, fait équipe avec le vigneron Ian Baker, dont les vins fins sont servis dans une élégante salle de dégustation. « Lorsque le produit est bon, il n’est pas nécessaire de faire de la publicité. »

Alors que j’apprécie les notes de framboise et de rhubarbe d’un blanc de noirs 2016 (un rosé rappelant celui de Provence), je me dis que mes goûts sont maintenant beaucoup plus raffinés que lors de mon dernier séjour dans la région, où j’avais mangé 12 hot-dogs pour impressionner les filles de onzième (peine perdue).

Plus tard, à deux kilomètres de là, je sirote des cidres de pomme artisanaux produits à la cidrerie Twin Island Cider par les copropriétaires Katie Selbee et Matthew Vasilev. Le Old Growth Dry a un goût de terre, tandis que le Baldwin & Russet décape avec sa haute teneur en alcool. Katie m’explique qu’ils utilisent les pommes patrimoniales qui poussent sur l’île Pender, mais aussi celles des îles voisines, Saturna et Mayne. « On produit des cidres plutôt secs, étant donné que l’offre de cidres sucrés est déjà grande. »

Hébergement sur l’île Pender

Pour rester bien au sec, je décide de passer la nuit à The Woods. Fondé en 2015, ce lieu de vacances offre des options d’hébergement qui se comparent au confort des grandes villes, mais toujours dans une ambiance de camping. On m’assigne une caravane Airstream de 1978, toute reluisante et rénovée, équipée de Wi-Fi, de douches, d’eau chaude, d’un poêle à gaz et d’un lit double douillet.

Les caravanes Airstream rénovées du centre de vacances Woods, sur l’île Pender, allient luxe et nostalgie
Les caravanes Airstream rénovées du centre de vacances Woods, sur l’île Pender, allient luxe et nostalgie

Je me repose un peu, en regardant du hockey à la télé, puis je sors souper au Coffee + Kitchen, le restaurant du site. Le propriétaire et chef cuisinier Curtis Redel y prépare de merveilleux cocktails, allant des limonades alcoolisées aux Moscow mules, ainsi que de succulents plats, comme une pizza au saumon fumé et un poké au thon et au bok choy. Et cette fois, au lieu de rester éveillé pendant 29 heures comme je faisais à 16 ans, je dors comme un bébé – ou plutôt comme un adulte civilisé.

L’île Pender compte une foule de gîtes touristiques, d’auberges et de sites de camping pour tous les budgets. Il y a aussi le Poets Cove, un autre centre de villégiature bien connu comprenant une marina panoramique, trois restaurants et un spa où l’on peut prendre un bain de vapeur à l’eucalyptus dans une caverne.

Faire bonne chère sur l’île Salt Spring

Bienvenue chez Garry Oaks!
Bienvenue chez Garry Oaks!

Après 45 minutes sur le traversier, je débarque sur l’île Salt Spring pour poursuivre mon aventure culinaire. Pour commencer, je me gave de la spécialité à déjeuner du charmant Salt Spring Inn : deux œufs brouillés provenant de poules élevées en liberté, avec tomates, fromage de chèvre et bagel grillé. Voilà qui m’ouvre l’appétit en beauté pour ma visite de la plus grosse des îles Gulf.

À la fromagerie Salt Spring Island Cheese Company, je me rue sur les échantillons, prêtant à peine attention à la description du processus de fabrication du fromage, qui prend trois jours. Mes coups de cœur : le chèvre aux herbes et à l’ail, le féta au chili et le bleu Juliette. L’endroit vend aussi du vinaigre aux fraises et aux figues de la région ainsi que du chutney aux pommes et à la rhubarbe.

Je m’arrête ensuite dîner au Rock Salt Restaurant & Café, dans le port de Fulford, attiré par les murs d’un jaune gai. J’en salive encore! L’établissement se spécialise dans la cuisine internationale préparée avec des ingrédients locaux. Pour accompagner mon immense bol de riz au cari vert, je commande une bière locale, la Piper’s Pale Ale de Vancouver Island Brewing.

Que c’est rafraîchissant! Je commence à comprendre pourquoi le chanteur pour enfants Raffi Cavoukian et le rockeur Randy Bachman ont été attirés ici…

Je reprends la route, à peine cinq minutes, pour aller à Alchemy Farm Flowers, où la propriétaire Ingrid Koivukangas m’offre un savoureux thé bleuets-citron. Durant la saison de floraison, son jardin explose de dahlias et de roses. On peut y apprendre à faire de l’artisanat avec des fleurs dans une ancienne grange.

Non loin de là, des colibris à gorge rubis virevoltent autour de la salle de dégustation du vignoble Garry Oaks Winery. Ce vignoble-boutique produit environ 2 000 caisses de vins par année. Je savoure un verre de Karma, un vin maison primé, mélange de pinot noir (35 %) et de chardonnay (65 %) qui rappelle le champagne.

Les cidres "Scrubby"
Les « Scrumpy » de Salt Spring Island Wild Cider

Mais la journée n’est pas finie! J’essaie aussi l’invitant Apple Pie Moonshine de la brasserie artisanale Salt Spring Shine et le délicieux Pear Scrumpy de Salt Spring Island Wild Cider, qui exploite aussi les quelque 450 sortes de pommes poussant sur l’île. Décidément, je n’ai plus les mêmes goûts qu’à l’adolescence.

Galeries d’art sur l’île Salt Spring

Artwork
L’art est abondant sur l’île de Salt Spring

Pour oublier le terrible C+ que j’ai obtenu en arts visuels en huitième année, quoi de mieux que de visiter les diverses galeries dans la ville de Ganges?

Jill Louise Campbell est l’une des artistes qui y expose. Elle peint des paysages européens à la manière de Van Gogh. « Lorsqu’on est arrivés à Salt Spring, on a été conquis. J’ai commencé à vendre mes toiles au marché le samedi. Mes œuvres sont inspirées de mes émotions. » Par ailleurs, les figures multicolores en céramique de Kathy Venter, à la fois humaines et surréelles, valent aussi le détour.

À la galerie Steffich Fine Art, j’admire les masques traditionnels façonnés par des artistes autochtones, comme Jay Brabant. Et à la Gallery 8, je retombe momentanément à l’adolescence en voyant Osprey 8, une sculpture de fer, de cèdre et de bronze de Carl Sean McMahon qui m’évoque la couverture de l’album Screaming for Vengeance de Judas Priest.

Et je n’ai exploré que deux des cinq principales îles Gulf du sud! J’ai déjà hâte de revenir m’offrir un répit de ma vie d’adulte sur les trois autres îles : Galiano, Mayne et Saturna.

Image principale: John Cameron

(Visited 71 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz