top-image

Les incontournables de Brockville

« Ça remonte à quand, ton dernier weekend en tête-à-tête avec ta sœur? », m’a demandé mon copain. Bien que nous soyons proches, elle et moi, je me suis rendu compte que ce n’était jamais arrivé. La première édition allait devoir respecter plusieurs critères : une foule d’activités amusantes, un lieu encore jamais visité – et une distance raisonnable. C’est comme ça que nous avons choisi Brockville.

À seulement une heure de train d’Ottawa (où ma sœur vit) et à quelques heures de Montréal (ma gare d’attache), c’était parfait. Sans compter les nombreux échos enthousiastes suscités par son tunnel ferroviaire*nouvellement remis en état et rehaussé d’un jeu de lumière. En fait, Brockville est une ville idéale pour les férus de trains. Même si c’est parfois subtil, il faudrait vraiment être distrait pour ne pas remarquer les traces du passé ferroviaire de la ville.

Une soirée parfaite à Brockville

Vous serez mis au défi de vous « échapper du convoi » à Escape Brockville
Vous serez mis au défi de vous « échapper du convoi » à Escape Brockville

Après être descendues du train à Brockville, nous sommes tout de suite remontées sur un autre pour notre première activité. En effet, quand le résident Corey Henry a découvert qu’une vieille voiture du Canadien Pacifique était mise à disposition, il savait exactement ce qu’il allait en faire.

Sur une petite portion de voie ferrée en bordure d’eau, le chef d’entreprise a ainsi créé Escape Brockville dans la fameuse voiture, une salle de jeu d’évasion, où vous serez mis au défi de vous « échapper du convoi ». Le concept ferroviaire est exploité jusqu’au bout, et vous aurez besoin de toutes vos méninges pour rester sur les rails – et sauter du train. Mission accomplie… avec seulement un ou deux petits indices.

Propriétaires, George et Nik, de 1,000 Island Pizzeria
Propriétaires de 1,000 Island Pizzeria, George et Nik

Fières de notre (demi)victoire, nous avons parcouru la rue King pour nous rendre dans un des restaurants les plus populaires du coin, le 1,000 Island Pizzeria*. Son fondateur, l’octogénaire Nick, nous a accueillies d’une vigoureuse poignée de main. L’enseigne est maintenant dirigée par son fils, George, qui jase avec ses clients et fait signe aux passants. Le restaurant est devenu un point d’ancrage de la communauté il y a plus de 48 ans et ne faillit pas à sa réputation.

Et Nick cuisine avec toujours autant d’énergie. Après une soirée de déplacements et de divertissements, nous avons englouti notre (délicieux) repas en quelques minutes. (Conseil : La pizza est une valeur sûre, mais assurez-vous de goûter au souvlaki, une recette traditionnelle grecque, du pays de naissance de Nick.)

Un déjeuner avec vue sur la voie ferrée

Nous avons commencé la journée par un déjeuner simple mais savoureux, au Jon’s Restaurant, une autre référence locale. Situé le long du chemin de fer, l’endroit est décoré d’objets historiques : sur les étagères se côtoient des lanternes de cheminots et des images d’hommes élégants aux abords d’un train, témoins d’une époque où l’on s’endimanchait pour voyager. Les vibrations de notre banquette, causées par le passage des trains, nous ont plongées encore davantage dans l’atmosphère ferroviaire, pour notre plus grand plaisir.

La Brock Trail en gyropode

Des soeurs sur des gyropodes!
Des soeurs sur des gyropodes!

Notre fin de semaine entre filles s’est poursuivie avec un circuit en gyropode, et des sentiments partagés. Aucune de nous n’était déjà montée sur un gyropode, et notre famille n’est pas connue pour sa grande motricité. Nous étions un tantinet inquiètes de notre performance, sans parler du côté geek de l’exercice (pas de courriels haineux, svp!).

Malgré nos peurs, nous avons non seulement dompté mais apprécié la machine. En atteignant la Brock Trail, un sentier multiusager qui traverse Brockville sur cinq kilomètres, nous étions lancées!

Découvrez le sentier Brock Trail sur un segway
Découvrez le sentier Brock Trail

La King’s Lock Craft Distillery et le Place Fulford

Notre virée réussie sur deux roues méritait un toast. À l’extérieur de Brockville, juste à la sortie de la pittoresque autoroute 2 qui borde le fleuve (dans le prolongement de la rue King), se trouve une petite distillerie. Détenue par Laura Bradley et Rob Heuvel, partenaires en affaires comme dans la vie, la King’s Lock Craft Distillery est un véritable trésor caché.

Fondé autour de principes durables et écologiques, l’établissement est une des seules distilleries biologiques d’Ontario, et on sent tout de suite la fierté que les propriétaires tirent de leurs produits. Bien qu’encore jeunes (ils sont en activité depuis seulement deux ans), leurs spiritueux ont déjà été récompensés : « chaque fois qu’on participe à un concours, on repart avec un prix », se félicite Rob.

King's Lock Craft Distillery est une des seules distilleries biologiques d’Ontario
King’s Lock Craft Distillery est une des seules distilleries biologiques d’Ontario

Pour ma part, j’ai quitté les lieux munie d’une bouteille de leur vodka primée et d’un peu de sirop de bière de gingembre. Je dois admettre que je me suis depuis plusieurs fois laissé tenter par un Moscow Mule.

Sur le chemin du retour, nous sommes allées visiter la fastueuse Place Fulford. Ce manoir historique a été construit par George Fulford, qui a fait fortune en vendant des « pilules roses pour gens pâles » (probablement inutiles; j’en prendrais deux bouteilles, s’il vous plaît!). La demeure est magnifique et parfaitement conservée. Pour être honnête, nous étions surprises par le luxe des lieux. Les lambris en acajou, les riches textures et le décor somptueux nous ont rappelé les châteaux européens du passé.

Nous avons terminé la soirée par un succulent repas au Nosh-er-y*, un restaurant confortable et convivial qui met en vedette les ingrédients cultivés localement.

Le tunnel ferroviaire

Le premier tunnel ferroviaire du Canada a été transformé en une expérience audiovisuelle
Le premier tunnel ferroviaire du Canada a été transformé en une expérience audiovisuelle

La remise en état du premier tunnel de chemin de fer canadien fait la joie et la fierté de Brockville. Je ne m’en cacherai pas : j’étais d’abord sceptique. Il a fallu des années pour amasser les fonds nécessaires au projet, mais les esprits visionnaires ont vu juste. Le tunnel est la première attraction touristique de Brockville, et pour cause. Au risque de passer pour une adolescente, je l’ai trouvé vraiment cool! Longue d’un demi-kilomètre, la galerie est suffisamment étendue pour vous immerger dans une expérience de son et lumière, tandis que vous voyez littéralement la lueur au bout du tunnel. (Conseil : restez suffisamment longtemps pour le passage du « train », et venez le soir, c’est encore mieux.)

Cosies

Un bon lunch et du thé chez Cosies
Un bon lunch et du thé chez Cosies

Nous avons conclu notre séjour à une adresse incontournable* sur la rue King. Cosies a été aménagé avec beaucoup d’amour et de personnalité sur le modèle d’un salon de thé anglais. Le couple de propriétaires britanniques, Paul et Alison Goodyer, nous a fait visiter les lieux, s’arrêtant sur les portraits familiaux et nous racontant l’histoire de recettes transmises oralement de génération en génération.

Les propriétaires de Cosies, Paul et Alison Goodyer
Les propriétaires de Cosies, Paul et Alison Goodyer

À essayer absolument, les tourtes de Cornouailles, secret de famille : la recette n’a jamais été écrite, et même les autres boulangers de la place ne la connaissent pas!Le service du thé était sublime : roulés à la saucisse faits main, sandwichs triangles traditionnels, tartes au citron, gâteaux éponge Victoria, scones… et thé. C’était parfait – juste ce qu’il fallait pour clôturer un super weekend entre sœurs.

* Sites en anglais seulement.

Image principale: Tunnel ferroviaire de Brockville 

(Visited 169 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz