tourism-nova-scotia-jive-photographic

Les meilleurs endroits au Canada pour faire de la planche à pagaie

L’été bat son plein, et la plupart d’entre nous ont une liste interminable d’activités que nous voulons absolument faire. La mienne comprend habituellement un pique-nique champêtre, de la randonnée, et du farniente au soleil, margarita à la main. Mais cette année, j’y ai ajouté quelque chose de nouveau : le SUP (stand-up paddleboard).

Qu’est-ce que le SUP (pour stand-up paddle boarding ou planche à pagaie)? Eh bien, son nom anglais dit tout : c’est un sport qui consiste à ramer dans l’eau, debout sur une planche (semblable à une planche de surf). L’activité, qui aurait vu le jour à Hawaï, est maintenant extrêmement populaire, même au Canada.

Montréal (Québec)

Saviez-vous que vous pouviez faire de la planche à pagaie près du Parc Jean-Drapeau? (© Alexandra Côté-Durer)
Saviez-vous que vous pouviez faire de la planche à pagaie près du Parc Jean-Drapeau? (© Alexandra Côté-Durer)

Ne sachant pas trop par où commencer, je me suis tournée vers un expert,  Hugo Lavictoire, fondateur de KSF, une entreprise offrant des cours et la location d’équipement dans la région de Montréal. « Ce qui est génial au Canada, c’est qu’il y a tellement de lacs et de rivières. La planche à rame, contrairement à ce qu’on peut croire, n’est pas seulement un mode de transport ou une activité à faire en mer. C’est aussi un sport qui se pratique en eau douce, » explique-t-il.

Il nous a confié quelques astuces d’initiés et nous a fait part de certains de ses endroits préférés où s’adonner au sport à Montréal et dans les environs. On n’associe peut-être pas encore la métropole au SUP — mais ça s’en vient!

Naturellement, certains des meilleurs endroits où aller se trouvent sur les rives du fleuve Saint‑Laurent, lequel est beaucoup plus propre qu’on le pense, selon Hugo Lavictoire. Il y a aussi de nombreux accès à l’eau dans la ville, comme à LaSalle, où le fleuve est calme et sans courant (avis aux débutants!).

Notre spécialiste nous révèle également un joyau caché près de Montréal qu’il faut absolument visiter : le Parc-nature du Cap-Saint-Jacques. Dans ce parc méconnu au cœur d’une forêt, les visiteurs peuvent faire du canot, du kayak et du SUP, et profiter de la magnifique plage. En plus de l’étonnant éventail de possibilités dans la région de Montréal, il y a une foule d’autres endroits où faire de la planche à pagaie au pays. En voici quelques-uns.

Vancouver (Colombie-Britannique)

Traversez l'eau à bord une planche à pagaie sur Granville Island (© Tourism Vancouver/ Rishad Daroowala)
Traversez l’eau à bord une planche à pagaie sur Granville Island (© Tourism Vancouver/ Rishad Daroowala)

La Colombie-Britannique est souvent considérée comme l’axe des activités de plein air au Canada. D’ailleurs, à Vancouver, les friands d’aventure peuvent faire de la planche à rame en plein cœur de la métropole grouillante, à Granville Island. Ce quartier entouré de gratte-ciel est une destination touristique populaire qu’on n’associe pas nécessairement aux activités nautiques, et encore moins au SUP.

Mais SUPrise! Il est tout à fait possible d’ajouter cette activité à votre horaire, avant ou après l’achat de souvenirs, la visite de galeries d’art ou le ravitaillement dans l’un des nombreux restaurants et bars de la ville. Et en naviguant dans le passage False Creek, vous aurez droit à une vue réellement unique du centre-ville de Vancouver. De juin à septembre, Ecomarine*, une entreprise de sports à rame, offre des cours sur l’île pour les débutants.

Parc provincial Frontenac (Ontario)

Faites de la planche à pagaie avec la famille au parc provincial Frontenac (©Frontenac Outfitters)
Faites de la planche à pagaie avec la famille au parc provincial Frontenac (©Frontenac Outfitters)

À ne pas confondre avec le parc national de Frontenac, au Québec, le parc provincial Frontenac se situe à seulement 25 minutes de route au nord de la gare de Kingston. Une épaisse forêt enveloppe des lacs sereins sur lesquels vous pourrez faire de la planche à rame sans vous faire déranger par des hordes de touristes et de visiteurs. Ce petit coin isolé est idéal pour ceux qui essaient le sport pour la première fois – surtout si, comme moi, vous êtes aussi habile qu’un bébé faon qui apprend à marcher.

Vous pouvez louer l’équipement à proximité auprès de Frontenac Outfitters* et vous rendre par vos propres moyens, ou encore suivre un cours au lac Pearkes, tout juste à l’extérieur des limites du parc, si vous êtes débutant.

Rivière Restigouche (Québec)

Pagayer le long de la Rivière Restigouche avec Matapédia Nature Aventure (© Sophie Baril)
Pagayer le long de la Rivière Restigouche avec Matapédia Nature Aventure (© Sophie Baril)

Si vous avez le goût de vous plonger dans la nature et de découvrir des régions encore plus éloignées, vous adorerez le Nord du Québec. À environ 15 minutes de la gare de Matapédia, Matapédia Nature Aventure offre aux amateurs de sensations fortes des cours et des activités sur l’eau (y compris le canot, la plongée libre et la planche à pagaie) le long de la rivière Restigouche. La rivière et les cours d’eau environnants sont si vastes que vous pouvez parcourir sur votre planche une distance de presque 24 km dans des eaux claires et pratiquement immaculées.

Ces cours d’eau sont parfaits pour les débutants, comme moi, qui se fatiguent rapidement; il suffit de se ranger sur la berge, de s’y asseoir et de garder l’œil ouvert pour apercevoir les saumons de l’Atlantique qui peuplent la rivière.

Halifax (Nouvelle-Écosse)

Ne manquez pas un magnifique coucher de soleil en Nouvelle-Écosse (© Tourism Nova-Scotia/Acorn Art Photography)
Ne manquez pas un magnifique coucher de soleil en Nouvelle-Écosse (© Tourism Nova-Scotia/Acorn Art Photography)

Qui dit plaisir dans l’eau dit côte Est! L’expert québécois Hugo Lavictoire est d’accord : la planche à rame est en pleine effervescence dans les Maritimes, notamment en Nouvelle-Écosse. Près d’Halifax, plusieurs entreprises, dont East Coast Outfitters, offrent des cours sur d’innombrables cours d’eau. Justement, à seulement 45 minutes de route du centre-ville se trouve Prospect, dans la région de Peggy’s Cove. Ce coin protégé est un excellent point de départ pour une aventure en SUP dans la magnifique côte Est.

En soirée, vous pourrez admirer un SUPerbe (on ne se lasse pas de ce calembour!) coucher de soleil, et peut-être même voir quelques phoques et marsouins. Si le cœur vous en dit, réveillez le yogi en vous en essayant la posture du chien tête en bas ou du guerrier sur une planche à rame lors d’un cours de yoga SUP dans la baie St. Margarets.

Opinion de SUPécialiste

Se tenir debout sur une planche, c’est facile, non? Pas tout à fait. Si vous n’avez jamais fait de planche à pagaie, Hugo Lavictoire vous recommande fortement de suivre un cours auprès d’un professionnel qualifié ou d’une école spécialisée pour trouver votre pied marin avant de vous aventurer seul. Vous apprendrez l’a b c du sport : comment vous mettre debout sur la planche, comment bien tomber et comment tenir la rame. Une fois ces fondements acquis, rien ne pourra vous arrêter!

* Sites en anglais seulement.

Image principale: ©Tourism Nova Scotia/Jive Photographic

(Visited 155 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz