DSC_5836

Photographier Ottawa avec Passion Passport

Si vous planifiez un voyage au Canada, n’oubliez pas votre appareil photo : quelle que soit la saison, les villes de ce pays nordique sont magnifiques. Pour immortaliser vos plus beaux souvenirs, voici des conseils dispensés par rien de moins que les experts de Passion Passport! La photographie de voyage, c’est leur dada. Ils ont volontiers dévoilé quelques-uns de leurs trucs pour vous aider à réaliser de merveilleux clichés numériques.

Voyagez en train

Sans conteste, le train vous offre les plus belles perspectives. Tout en sillonnant les étendues sauvages du Canada, jouez avec les réglages de votre appareil pour obtenir les meilleurs résultats.

o	Vidéo des voies ferrées à bord du train

Si votre appareil le permet, ajustez l’ISO (la sensibilité à la lumière) en fonction de l’ambiance lumineuse et de la vitesse du train – 100 ou 200 devrait suffire, et le grain des photos n’en sera que plus fin. À bord d’un véhicule en mouvement, il faut régler la vitesse d’obturation en conséquence ou choisir le mode Priorité à la vitesse d’obturation pour éviter tout risque de flou. N’importe quelle vitesse comprise en 1/300e et 1/1600e de seconde devrait produire des photos nettes.
Notez que ces réglages conviennent à la photographie en plein jour. La nuit, il faudra modifier soit l’ISO, soit la vitesse, ou vos photos seront sous-exposées (trop sombres) ou floues.

Placez votre objectif le plus près possible de la fenêtre pour éviter les reflets de la vitre – ou utilisez-les pour saisir divers éléments en une seule prise. Cela créera un certain attrait visuel et apportera des repères spatiaux uniques à votre photo.

Embrassez l’architecture et l’art urbain

Vue aérienne d’Ottawa

Le Canada est connu pour son architecture unique et impressionnante – des immeubles modernes et élancés de Vancouver aux édifices gothiques d’Ottawa, les villes canadiennes constituent vraiment un paradis pour les photographes. En visite à la capitale, l’équipe de Passion Passport a pu saisir le profil de la ville à partir de l’hôtel Andaz. Le point de vue est idéal pour observer et photographier la métropole et le flux de sa circulation routière.

À l’approche de la ville, ne manquez pas de capturer sa silhouette. Cela offre une belle mise en scène des lieux et aide à mettre en proportion la métropole et ses banlieues. Pour ces types de photos, il vous faudra un objectif grand-angle, d’une focale de 10 à 30 mm de préférence. Vous pourrez ainsi saisir à la fois les détails des bâtiments, leur envergure et les environs.

Une fois franchies les limites de la ville, vous pouvez conserver cet objectif ou passer à une focale fixe.
Taku Kumabe prend en photo l’architecture du musée des beaux-arts du Canada

Pour photographier l’architecture, jouez avec les angles – placez-vous au pied de l’immeuble pour prendre des détails architecturaux ou des statues. Pointez votre objectif vers le haut pour saisir des plafonds grandioses ou des pans de vitres teintées. Réglez votre appareil en fonction de l’ambiance lumineuse – par exemple, en plein jour, ISO 100-200 et ouverture (f/stop) du diaphragme ajusté en fonction de l’effet désiré. Jonglez avec différents réglages et voyez les résultats!

Pour mettre un élément en évidence, comme une statue, ouvrez le diaphragme en choisissant une « petite » valeur f/ (comme f/1.8 ou f/2) afin de réduire la profondeur de champ, ce qui créera un arrière-plan fondu et concentrera la mise au point sur l’objet. Pour assurer la netteté de plusieurs éléments, choisissez une « grande » valeur f/ (comme f/9 ou f/11), ce qui augmentera la profondeur de champ. Si vous ne savez pas quel effet choisir, essayez différentes ouvertures – l’appareil ajustera automatiquement la vitesse d’obturation.

En milieu urbain, la lumière est cruciale. Essayez de prendre vos photos au moment des meilleures ambiances lumineuses, soit tôt le matin ou en fin d’après-midi. Ainsi, vous éviterez les zones d’ombres typiques qui se créent en milieu de journée.

Pour prendre le pouls de la ville, rien de mieux que d’arpenter ses rues – et, au Canada, elles sont toujours plus nombreuses à afficher une multitude de couleurs. Durant sa visite à la capitale, l’équipe Passion Passport a découvert toute une série de murales excentriques qui égayent des rues autrement banales.

La murale Tunnganarniq dans le Marché By

Pour bien « cadrer » ces murales, gardez votre grand-angle à portée de main! Vous n’aurez sans doute pas de marge de recul, donc un champ de vision élargi garantira une bonne photo. Choisissez une petite ouverture, soit environ f/8 – en cas de pénombre, vous devrez ouvrir davantage (f/4, par exemple). Jouez avec les réglages jusqu’à obtenir l’effet souhaité!

Prenez les gens sur le vif

Braquer sa caméra sur des êtres vivants peut rendre un peu nerveux; toutefois, la photo de rue est l’un des meilleurs moyens de capturer l’esprit d’un lieu en particulier.

Choisissez une rue où vous vous sentirez à l’aise de « croquer » les gens qui vont et viennent, magasinent ou dégustent un cappuccino ou une pâtisserie au café du coin. Mais, quel que soit le sujet, attention de ne pas gêner la circulation!

Pour photographier les piétons dans la rue, réglez l’ISO à 100-200 (idéal en plein jour) et sélectionnez f/8 en mode Priorité à l’ouverture. Ainsi, l’appareil ajustera automatiquement la vitesse d’obturation pour compenser les déplacements de la foule.

Le signe emblématique d'OTTAWA dans le Marché By

Vous pouvez aussi pousser l’exercice en augmentant la durée d’exposition. Pour cela, il vous faudra un trépied ou autre support pour immobiliser votre appareil. Cadrez la scène dans le viseur – soyez créatif! – puis réglez l’appareil en mode manuel. Si vous ne l’avez jamais utilisé ainsi, pas d’inquiétude!

Partez sur la base d’un ISO à 100-200 (en plein jour) et d’une ouverture à f/11, puis ajustez au besoin – en ouvrant davantage à f/4, par exemple, vous obtiendrez une image plus claire, tandis qu’en fermant à f/16, elle sera plus sombre. En règle générale, fixez la durée d’exposition à environ 15 secondes pour la première photo. Si le résultat vous plaît, continuez! Sinon, augmentez l’exposition en réduisant la vitesse d’obturation à 20, 25 ou 30 secondes et, pour éviter la surexposition, fermez proportionnellement le diaphragme, en choisissant une valeur f/ plus grande (f/16 ou f/22).

Musée des beaux-arts du Canada

Où que vous alliez et quoi que vous décidiez de photographier, n’oubliez pas de vous détendre et de profiter de votre visite. Plus vous vous exercerez, plus ce sera facile de régler votre appareil et de réussir vos prises de vue. Les photos relatent de belles expériences; alors, de temps en temps, lâchez l’appareil photo et jouissez pleinement du moment.

(Visited 243 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz