cflc

PLACE AUX RÉSERVISTES DES FORCES ARMÉES CANADIENNES

J’ai récemment accepté de joindre les rangs du Conseil de liaison des Forces canadiennes (CLFC) à titre de président, section Québec, pour un mandat de trois ans.  Je m’investirai dans ce rôle avec la fierté, l’humilité et le sentiment de grande responsabilité qui l’accompagnent.  C’est une opportunité exceptionnelle qui m’est donnée d’appuyer de façon unique et directe le dialogue entre les Forces armées du Canada et les employeurs québécois et canadiens et d’être ainsi au service de mon pays.

Les réservistes des Forces armées canadiennes sont des membres de la Défense nationale.  Ces femmes et ces hommes occupent leurs fonctions militaires à temps partiel et la plupart d’entre eux ont des emplois civils ou sont étudiants. Contrairement aux membres des Forces régulières, leur participation est sur une base entièrement volontaire. Ainsi, ils participent aux entraînements et aux missions qu’ils choisissent, sans aucune obligation.

L’expérience et la formation militaire et professionnelle que reçoivent les réservistes s’expriment dans des valeurs, des aptitudes et des compétences très valorisées et recherchées en milieu de travail civil. D’ailleurs, nombreux déjà sont les employeurs qui se réjouissent de l’effet positif de leurs employés réservistes tant en raison de leur savoir-faire technique que de qualités comme la discipline, la loyauté, l’initiative, le leadership et un sens très élevé du devoir, toutes transférables au milieu de travail civil.

Au Conseil du Québec, je travaillerai à enrichir encore davantage la complicité entre la communauté militaire et le monde civil et à créer chez d’autres collègues dirigeants d’entreprise l’effet d’entraînement qui les sensibilisera et les mobilisera à leur tour en vue d’obtenir leur appui et de mieux faire comprendre l’importance de la Force de réserve pour leurs organisations. De même, je poursuivrai les efforts pour maintenir et améliorer pour les réservistes la flexibilité qui leur permet d’honorer leurs engagements et leurs fonctions militaires, en favorisant le soutien et la collaboration des employeurs.

VIA Rail est un environnement favorable à un tel contexte. En effet, j’ai l’immense privilège d’évoluer dans une entreprise qui entretient une longue et fière tradition de soutien aux communautés de militaires et d’anciens combattants, en leur procurant des emplois de qualité et en facilitant leurs activités militaires. Entre autres, VIA Rail a adopté une politique de congé qui leur permet de poursuivre leur formation militaire ou de servir en mission temporaire sans imputer leurs jours de vacances ou leur rémunération totale. J’espère convaincre d’autres entreprises d’adopter une telle politique.

Nous considérons qu’il est de notre devoir de faciliter la transition et l’intégration des militaires à une carrière civile.  En 2017, VIA Rail s’est vu décerner le prix du meilleur employeur au Québec par le CLFC en reconnaissance de son soutien remarquable. Nous comptons actuellement dans nos effectifs plus de 70 employés réservistes et anciens combattants, qui constituent pour nous une grande richesse. Nos plans d’embauche pour 2018 prévoient que 5 % de tous nos nouveaux employés seront des réservistes ou des anciens combattants.

Il appartient à chaque organisation de décider dans quelle mesure elle veut tirer parti de la formation militaire et de l’expérience de ses employés réservistes. Pour sa part, Le Conseil de liaison des Forces canadiennes veille à satisfaire les besoins de notre force militaire et des employeurs qui appuient leurs employés réservistes. Je reprends avec modestie le flambeau des mains aguerries de mon prédécesseur Jean Fournier et poursuivrai le travail au meilleur de mes compétences.

Pour avoir plus de détails sur les initiatives de VIA Rail, consultez la page Web dédiée à la communauté militaire, accessible à l’adresse career.viarail.ca/fr/why-choose-us/veterans-program

 

Image principale: VIA Rail Canada a reçu le 18 mars, 2018 le prix du meilleur employeur au Québec par le Conseil de liaison des Forces canadiennes. De la gauche: Yves Desjardins-Siciliano; Lieutenant Sébastien Langlais, Officier du génie de combat, 34e Régiment de Génie de Combat, et Chef de projets principal, Matériel roulant, VIA Rail; Major Daniel Doran, 34e Régiment de Génie de Combat; et Adjudant Jean-Philippe Léonard, 34e Régiment de Génie de Combat

(Visited 18 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz