ste-anne-spa

Escapade relaxante dans les environs de Cobourg pour la fête des Mères

L’an dernier à la même époque, j’ai passé la fête des Mères seule à la maison (snif, snif…). Mon fils de 22 ans venait de quitter le nid familial pour les Rocheuses, et je venais tout juste de rencontrer Aimée, ma fille de 16 ans. Nous en étions aux premières rencontres obligatoires avant l’adoption : nous allions au cinéma le samedi soir, flânions dans les musées et préparions des petits gâteaux pour décider si nous allions passer à l’étape suivante et former une famille.

Nous avons décidé d’aller de l’avant. . Pour célébrer d’avoir passé à travers  une année de « Ramasse tes chaussettes » et « Fais tes devoirs », nous avons convenu de nous offrir  une petite escapade de filles sous le signe de la détente – et des desserts décadents – dans la ville et la région de Cobourg, en Ontario.

Détente assurée au Spa Ste. Anne’s

La cour extérieur du spa Ste. Anne
La cour extérieur du spa Ste. Anne

Une connexion s’établit déjà pendant trajet d’une heure en train de Toronto à Cobourg et lors du transport en voiture avec chauffeur vers le spa*, près du village de Grafton. En route, nous admirons  le soleil couchant sur le lac Ontario et les champs ondoyants du comté de Northumberland pendant que les troupeaux broutent paisiblement.

À peine passées l’arche illuminée et la cour pavée de pierres, nous sommes déjà sous le charme. « J’ai des papillons dans le ventre », dis-je tout bas à Aimée, en nous dirigeant vers la réception. « Il y a des gens qui mangent en peignoir! », chuchote ma fille, à la fois étonnée et ravie, en traversant le restaurant. Je me dis en moi-même que je n’aurais aucun mal à m’habituer à ce mode de vie.

Valerie et Aimée profite du spa
Valerie et Aimée profite du spa

Je me laisse tenter par un traitement de réflexologie (pour faire circuler le « chi ») et un enveloppement d’algues, tandis qu’Aimée se fait chouchouter les pieds avant un soin facial express qui lui donnera un air de jeunesse, comme si elle en avait besoin…

Ma fille et moi adorons les animaux, en particulier les plus poilus. Nous voilà donc en route vers l’étable pour une séance de toilettage 101 d’un poney baptisé Porkchops. Après le traitement de spa prodigué à Porkchops, nous nous attardons à la ferme le temps de câliner un chiot bouvier bernois de trois mois aux grosses « papattes » et aux baisers mouillés.

Aimée et sa nouvelle amie, Porkchops
Aimée et sa nouvelle amie, Porkchops

La longue liste de desserts de l’établissement nous fait instantanément aimer la cuisine du spa. En prime, ils sont confectionnés sur place à la boulangerie sans gluten. Quelles que soient vos restrictions, je vous garantis que votre palais ne sera pas déçu : tartelettes au beurre dégoulinantes de sirop, délices chocolatés aux noisettes et crème brûlée la plus onctueuse que j’aie jamais goûtée.

Aimée dépense d’ailleurs la totalité de son argent de poche à la boulangerie pour ramener des souvenirs à la maison. Même si mon instinct de mère me souffle que ces gâteries ne survivront probablement pas au trajet en train, je suis trop détendue pour m’en soucier!

La délicieuse crème brûlée du spa Ste. Anne
La délicieuse crème brûlée du spa Ste. Anne

Samedi de farniente à Cobourg

Le samedi matin, cap sur le centre-ville de Cobourg pour visiter le marché de fermier*, l’un des plus anciens en Ontario, ouvert en 1839. Il se situe tout juste derrière le majestueux hôtel de ville de style gréco-romain Victoria Hall, qui abrite également une salle de spectacle et une galerie d’art. Mes commentaires subtils me valent un bouquet de fleurs fraîchement cueillies de la part de ma fille, qui reçoit en retour des beignes encore chauds, saupoudrés de sucre.

Cobourg est réputée pour sa plage immaculée en plein centre-ville, à côté de Victoria Park. Or, si le sable est aussi fin et blanc que dans les Antilles, l’endroit est peu achalandé à cette période de l’année et idéal pour la promenade. Pendant que nous marchons tranquillement sur le trottoir en bois, des enfants jouent au Frisbee avec leurs parents et un chien s’élance dans le lac Ontario pour attraper son bâton.

Le marché de fermier de Cobourg (© Tourism Cobourg)
Le marché de fermier de Cobourg (© Tourism Cobourg)

Nous nous arrêtons au Harbourlight Delights – un restaurant jaune canari avec des volets rustiques et une porte peints en violet – le temps de déguster une crème glacée molle sur la terrasse.

Juste au nord de la promenade à l’ouest de la plage, nous découvrons avec plaisir le jardin écologique de Cobourg*. Dans la section tourbière et le jardin de fleurs sauvages, les premières fleurs printanières comme le perce-neige, le muguet, la violette et le trille commencent tout juste à éclore. Installées sur un banc en bois sculptural à côté du sentier, nous écoutons le chant limpide de la paruline du Canada.

Un jardinier local nous apprend que les monarques voltigeront ici dans un mois ou deux, après un hiver dans le Sud à se gorger de nectar d’asclépiade et d’arbuste aux papillons. Une bonne raison de revenir en été, pensons-nous en marchant jusqu’au restaurant The Mill Restaurant and Pub, dernière étape de notre virée en ville.

Les fameux murs jaunes du Harbourlight Delights (© Harbourlight Delights)
Les fameux murs jaunes du Harbourlight Delights (© Harbourlight Delights)

Établi dans un ancien moulin remontant aux années 1800 et dominant le ruisseau de Cobourg et un majestueux terrain de golf, cet endroit décontracté sert des repas du midi concoctés avec des ingrédients des fermes locales. Pour vous mettre en appétit, imaginez une salade de betteraves dorées et rouges parsemée de fromage de chèvre ou des saucisses de porc à l’ancienne accompagnées de pâtes maison à la chicorée.

Après avoir fait honneur au pouding au pain Millstone et regardé Aimée se délecter de son premier gâteau moelleux au chocolat, nous concluons que c’est notre plus belle journée de la fête des Mères!

*sites en anglais seulement

Image principale: La spa de Ste. Anne (© Ste. Anne’s Spa)

(Visited 193 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz