Rick Mercer, Rick Mercer Report

Rick Mercer est vraiment… Monsieur Canada

Si vous cherchez de bonnes idées et des conseils sur des choses à voir et à faire n’importe où au Canada, l’humoriste et animateur torontois Rick Mercer est sans doute parmi les meilleurs guides que vous puissiez trouver. Ceux d’entre vous qui sont fidèles à son émission de télé, Rick Mercer Report*, maintenant à sa 15e saison, savent bien qu’il a exploré notre beau et grand pays sous toutes ses coutures. Où s’est rendu notre célèbre explorateur de l’unifolié? Tous ses déplacements ont été rigoureusement documentées. Vous voyez tous ces petits points rouges? Ce sont les villes, villages et racoins visités par Monsieur Canada – le nouveau surnom de Rick. Dans certains cas, il s’est même arrêté au même endroit plus d’une fois!

Rick Mercer Report AtlasSi vous avez toujours envie de célébrer le 150e de la Confédération (il reste encore quelques mois), ou si vous cherchez les recommandations de quelqu’un qui s’y connaît, vous pouvez compter sur M. Canada; il ne vous laissera jamais tomber. Mais avant d’entrer dans les détails, j’ai posé quelques questions au principal intéressé.

Vous moquerez-vous encore de VIA Rail dans vos prochaines émissions?

Je dois avouer que je me suis bien amusé aux dépens de VIA Rail au fil de ma carrière d’humoriste [comme ici et ici]. On ne peut pas parler du Canada sans faire mention de VIA Rail, alors je pense que ce serait un peu bizarre s’il n’en était jamais question quand on parle du Canada. Je suis un fervent des voyages en train, alors il ne faut pas trop se formaliser de toutes ces blagues.

Ne vous en faites pas : on prend le tout avec un grain de sel. D’où êtes-vous, Rick? 

 Middle Cove, Terre-Neuve-et-Labrador. C’est tout près de St. John’s.

Et votre chez vous, c’est où?

Je n’ai jamais rencontré un Terre-Neuvien pour qui chez-soi est ailleurs qu’à Terre-Neuve. Je vis en Ontario, à Toronto, depuis 15 ans. J’aime mon quartier, j’aime l’Ontario, mais si quelqu’un me demandait où est mon chez-moi, et que je devais passer un polygraphe, la seule vraie réponse serait Terre-Neuve.

Avez-vous des recommandations quant aux choses à faire et à voir à Terre-Neuve? Des bonnes tables à suggérer? 

Bien sûr! Alors on commence par St. John’s, la capitale de la province. C’est une destination extraordinaire, avec des adresses fabuleuses où manger. Hier je suis allé au Mallard Cottage*, un restaurant qui se trouve à Quidi Vidi, un village de pêcheurs pittoresque situé en plein cœur de St. John’s. J’y ai mangé des joues de morue, un succulent plat de flétan et des moules bleues. Tout est local. Et extraordinaire.

Mallard Cottage, St. John's, Terre-Neuve
Des gourmandises de Mallard Cottage

Il y a aussi un autre restaurant, Raymond’s*– le summum de la gastronomie de St. John’s qui se classe toujours parmi les meilleurs établissements au Canada. Tout y est exquis, et, là encore, les produits locaux ont la cote. Terre-Neuve est aussi synonyme de « fish and chips » et pour l’authentique version terre-neuvienne du fameux poisson-frites, je vous suggère une visite chez Leo’s*.

Où se balader

L’un de mes endroits préférés est la East Coast Trail*, un réseau de sentiers qui longe toute la côte de Terre-Neuve. Certains parcours sont plus faciles, d’autres plus ardus, il y a de tout et sur toutes les distances. Ma randonnée préférée est certainement Doran’s Lane, au village d’Outer Cove. C’est tout près du lieu où j’ai grandi. Une randonnée très facile […] vous marchez à travers bois pendant environ 10 minutes, puis vous arrivez sur un bout de terre planté tout droit dans l’Atlantique Nord. C’est comme si vous arriviez au bout du monde. C’est l’un de mes endroits préférés sur toute la planète.

Du côté des arts

The Rooms, St. John's, Newfoundland
The Rooms, en-haut à gauche, surplombe la ville de St. John’s

On trouve partout à Terre-Neuve des galeries d’art fabuleuses, et St. John’s a sa part du gâteau. La plus vaste et la plus connue s’appelle The Rooms*. On y trouve les archives provinciales et elle abrite le musée des beaux-arts de la province. L’édifice où se trouve The Rooms surplombe le paysage urbain – sans doute parce que ce qu’il recèle domine toute notre culture.

N’oublions pas les baleines!

whalesÀ Terre-Neuve, on peut bien sûr observer les baleines. Ce matin, je me suis rendu en voiture à Cape Spear*, le point le plus à l’est de toute l’Amérique du Nord. C’est un parc national à 20 minutes en voiture de St. John’s. Une fois sur place, j’y ai certainement vu pas loin de 25 baleines. Je me suis ensuite rendu chez ma mère et en route, je me suis rangé sur l’accotement et j’ai pu observer au moins six baleines à bosse. C’était une journée comme une autre… Il y a tellement de baleines cette année!

Êtes-vous allé dans toutes les provinces et dans tous les territoires du Canada?

Je suis allé absolument partout! Dans chaque province et dans chaque territoire. Une personne de l’équipe s’est donné comme mission de consigner tous les lieux où on s’est rendus pour le Mercer Report. Nous avons créé notre propre carte, avec notre propre interface et on a lui a donné le nom de RMR Atlas of Canada*. Je suis vraiment très heureux et fier du nombre de points rouges qui figurent sur la carte, mais je crois qu’il n’y a pas assez de points au nord, et dans le Grand Nord [consultez la carte ci-dessus].

Quelle est selon vous la chose la plus folle que les gens peuvent faire au Canada?

Je ne sais pas si c’est considéré comme une folie ou non, mais je dirais que le parcours de via ferrata en Colombie-Britannique*pourrait facilement remporter la palme. Je n’ai jamais vraiment rêvé de faire de l’escalade, mais avec la via ferrata, tout le monde peut gravir une montagne parce qu’on est retenu par un harnais. C’est une expérience exigeante, mais elle vous permet quand même de passer en une journée de non-initié à alpiniste aguerri! Tout à fait fantastique et dans un décor fabuleux! Je la recommande à tous.

Rick Mercer paragliding, British ColumbiaJ’ai aussi fait du parapente en Colombie-Britannique*, une activité que jamais je n’aurai pensé faire un jour. Ce n’était pas vraiment un rêve que je caressais et je crois que finalement, ça a été l’une des activités que j’ai le plus aimées de toute ma vie.

J’ai fait tellement de choses dans le cadre de mon émission que je pourrais difficilement faire le palmarès de mes 10 préférées.

Quel village ou petite ville considérez-vous comme le « secret le mieux gardé » au Canada?

Fogo Island Inn, Newfoundland
Fogo Island Inn

L’île Fogo est l’un des secrets les mieux gardés de mon coin de pays. C’est un endroit que j’ai visité plusieurs fois quand j’étais enfant, parce que mon père travaillait pour le ministère des Pêches et qu’il avait des collègues sur l’île. C’est l’un des plus beaux endroits au monde. Le secret est moins bien gardé à présent, parce qu’on y a ouvert un hôtel, le Fogo Island Inn, dont on a parlé dans le New York Times. Je placerais l’île sur la liste des choses à faire une fois dans une vie!

Quel est selon vous le trait de personnalité du Canadien ou de « canadiennitude » dont il vaut mieux se moquer?   

C’est un trait de personnalité, en fait – je pense que les Canadiens sont, dans l’ensemble, des gens bien trop modestes. Je pense qu’un bon sens de l’autodérision peut être une belle qualité chez une personne, comme pour un pays. Ne pas trop se prendre au sérieux est un très bon moyen de faire son chemin dans la vie, et c’est quelque chose que nous parvenons à faire, et même à faire très bien.

Paroles de sagesse, selon Rick Mercer

« J’ai beaucoup de chance de pouvoir voyager dans le cadre de mon travail. Je n’ai pratiquement pas défait mes valises depuis dix ans. Les plus merveilleuses aventures – c’est un peu cliché ce que je vais dire –, mais les plus merveilleuses aventures sont celles qui surviennent hors des sentiers battus, qui sont inattendues et surtout, qui n’ont pas été préparées. »

*Site an anglais seulement

image principale © Jon Sturge, Mercer Report

 

(Visited 69 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz