Lumina Borealis, Fort Henry, quoi faire à Kingston, tourisme à Kingston

Rencontre de l’ancien et du nouveau : Quoi faire à Kingston, Ontario

Si je dis « Kingston, Ontario », à quoi pensez-vous? Probablement à l’Université Queen’s (site en anglais) et aux forces armées, et peut-être aussi à la voile (site en anglais) . Beaucoup ignorent que la ville de Kingston existait avant la fondation du Canada. Bien qu’elle propose une panoplie de restos modernes, une ardente scène musicale et les dernières tendances (merci aux milléniaux!), cette « ville de calcaire » possède une histoire riche et méconnue. Dès 1673, bien avant la naissance du pays, un poste de traite français et un fort militaire avaient été établis sur son site.

Je dois l’avouer : j’ai fait une majeure en études classiques. J’aime les vieilles choses. Ayant grandi à Toronto, j’ai visité le Musée royal de l’Ontario (ROM) d’innombrables fois (la galerie des oiseaux est la plus jolie), et j’ai déjà passé une journée seule, dans un froid mordant, à escalader des murailles et à chercher des canons. Mais comme tout le monde n’aime pas nécessairement les musées ou les plaques commémoratives, j’ai préparé une liste de choses à faire à Kingston pour lever le voile sur l’histoire de la ville sans avoir à feuilleter des livres.

Cure de rajeunissement

Cheminée de la chaufferie, quoi faire à Kingston, tourisme à KingstonRien ne vaut une promenade en ville pour découvrir facilement l’histoire de Kingston. Nombre d’édifices patrimoniaux du centre-ville ont été transformés, soit en cafés couettes, en école de commerce, en galeries d’art ou même en centre d’escalade (site en anglais). Comme le suggère son nom en anglais, l’édifice accueillant du Boiler Room Climbing Gym était à l’origine… la chaufferie (!) du Woolen Mill, construit en 1882. La filature est disparue depuis longtemps, mais sa cheminée de 100 pieds abrite le centre d’escalade intérieure le plus élevé au Canada. Loin de se limiter à la cheminée, il offre une combinaison d’escalade (avec harnais) et d’escalade de bloc (sans harnais). Le personnel amical vous louera chaussures et harnais et vous enseignera les rudiments de cette activité.

Lumina Borealis, Fort Henry, quoi faire à Kingston, tourisme à Kingston
Laissez-vous transporter par la magie de Lumina Borealis (crédit : Jeff Speed)

Les gens qui préfèrent le plancher des vaches peuvent vivre la rencontre de l’ancien et du moderne grâce à Lumina Borealis, au Fort Henry. Les magiciens de Moment Factory, une firme de Montréal, ont créé un royaume hivernal enchanté autour de ce fort érigé pendant la guerre de 1812, en installant des stations interactives à chaque détour. Admirez de scintillants cristaux de glace géants, explorez une forêt sempervirente illuminée et lancez des balles de neige avant que la (fausse) neige se mette à tomber. Faites vite, car Lumina Boralis prend fin le 4 février! Si vous le manquez, ne vous inquiétez pas, il sera de retour l’an prochain!

Se restaurer à Kingston

Will, Clark et François
Will, Clark et François de restaurant Bayview Farm

On trouve à Kingston plus de restaurants par habitant que dans toute autre ville canadienne. Le Bayview Farm (site en anglais), situé à Collins Bay, à 20 minutes en taxi du centre-ville, se classe parmi les meilleurs. Le restaurant lui-même est plutôt récent, mais la propriété appartient à la famille de Clark Day depuis 1831. Le domaine familial est devenu un restaurant intime (seulement 20 places) où vous aurez l’impression d’avoir été invité à souper par un des chefs les plus formidables en ville. L’équipe de trois personnes, formée de Clark Day, François Drolet et Will Arnaud, se partage toutes les tâches en cuisine et en salle, et leur obsession envers les ingrédients de qualité vous garantit un repas exquis. Le filet mignon y est sans égal (selon mon copain), alors que les spaghettinis aux champignons, asperges et tomates sont frais et savoureux.

Brunch, Pan Chancho, quoi faire à Kingston, tourisme à Kingston

Si vous désirez manger en ville dans un endroit qui a une histoire à raconter, rendez-vous dans la plus ancienne brasserie artisanale en Ontario, le pub Kingston Brewing Company (site en anglais), qui est logé dans un ancien bureau de télégraphe. Cet endroit décontracté déborde d’articles associés à la bière et de décorations accrocheuses et étranges (un énorme ours polaire en papier mâché est suspendu au-dessus de la porte). On y propose six bières pression et deux cidres brassés sur place. Si votre dégustation de bière se transforme en une nuit endiablée, visitez le populaire Pan Chancho (site en anglais), le matin venu, pour vous procurer des pâtisseries et des sandwichs à emporter, ou dégustez sur place un brunch inhabituel qui vous changera du bacon et des œufs.

Le berceau du hockey… peut-être

Don Cherry, Brunch, Pan Chancho, quoi faire à Kingston, tourisme à KingstonJe ne peux pas m’empêcher de conclure cet article avec une leçon d’histoire (je suis comme ça), qui sera toutefois brève et amusante. Kingston a été le théâtre de nombreuses premières au Canada : première capitale de la province du Canada, ville natale du premier premier ministre du Canada, et site du premier temple de la renommée du hockey. Vous croyiez qu’il s’agissait de Toronto, n’est-ce pas? Pour être honnête, vous n’avez pas tort. Le capitaine James Thomas Sutherland (plus de détails ici – en anglais) a entrepris d’ériger le Temple de la renommée du hockey à Kingston, qu’il considérait comme le berceau du hockey (site en anglais) (à titre de diplômée de McGill, je me dois d’être en désaccord avec lui). Même si les premiers membres ont été intronisés en 1943, la construction a sans cesse été retardée, jusqu’à ce que la LNH fasse volte-face et établisse le Temple de la renommée à Toronto. L’International Hockey Hall of Fame de Kingston a finalement été achevé et se trouve maintenant au deuxième étage de l’aréna INVISTA. Sa collection de reliques comprend la plus vieille rondelle (une balle de crosse de forme carrée), la première médaille d’or olympique en hockey remportée par le Canada, et même une exposition consacrée à Don Cherry, natif de Kingston, où se trouvent quelques-uns de ses célèbres vestons, qui vous sembleront aussi flamboyants que dans vos souvenirs!

L’histoire est sans contredit bien vivante à Kingston, et en suivant ses traces vous pourriez vous retrouver devant un excellent repas, vivre une aventure magique ou découvrir un joyau caché qu’autrement vous auriez raté. Qui a dit que l’histoire est ennuyeuse?

*****

Quelles sont vos activités préférées à Kingston?

(Visited 2 539 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz