Zulu Records, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un local

Quoi faire à Vancouver pour sortir des sentiers battus

Pendant près de 20 ans, j’ai été journaliste spécialisé en gastronomie et en tourisme à Vancouver. Lorsque je reviens visiter la ville, je ne me demande pas quoi faire : je fais toujours une virée dans mes quartiers préférés pour y découvrir ce qui a changé, mais aussi ce qui est resté intact. J’ai indiqué ci-dessous mes secteurs de prédilection en gardant pour la fin des lieux chéris qui semblent s’accrocher au passé. Les deux premiers quartiers sont ceux qui n’ont cessé de se transformer depuis mon départ – j’y ai inclus mes activités préférées lorsque je suis de passage.

Yaletown

Goorin Bros, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un local
Andrew Creightney, acteur et expert des chapeaux de Gorrin Bros

Yaletown (site en anglais seulement) peut sembler un quartier très tendance à visiter à Vancouver, mais son charme tient aux nombreux entrepôts construits au début du siècle dernier. Lorsque j’ai commencé à le fréquenter, les vieux quais d’embarquement le long des rues Hamilton et Maitland étaient réaménagées en larges voies piétonnières qui abritaient des boutiques de décoration et d’ameublement destinées aux clients des nouvelles tours à condos modernes des alentours. Aujourd’hui, ces passerelles accueillent des terrasses de restaurants – de nombreuses étant chauffées par temps froid – qui se faufilent entre les galeries d’art, salons de beauté et l’une des deux seules boutiques des chapeliers Goorin Bros (site en anglais seulement) au Canada, qui proposent un choix des plus amusants de couvre-chefs. Trésor caché : le parc Emery Barnes Park (site en anglais seulement) à l’intersection de Richards et Davie, nommé en l’honneur du joueur de football et premier président noir de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique. Sa verdure, son ruisseau, sa fontaine et ses bancs s’unissent pour offrir un havre de paix au cœur de cette jungle de gratte-ciels. J’aime y déguster un pique-nique acheté au marché Choices Market (site en anglais seulement) de l’autre côté de la rue, et regarder défiler la vie trépidante.

Kitsilano

Kitsilano est un autre incontournable de Vancouver. Ce quartier s’étend à l’ouest de la rue Burrard et longe la rive sud d’English Bay. Vous pourrez y admirer des exemples exceptionnels de maisons de style Arts and Crafts, l’une des plus belles plages de la ville, sans parler de sa piscine d’eau salée (site en anglais seulement) unique de 137 mètres de long. Outre la rue Cornwall, ne manquez pas d’arpenter West 4th Av. et Broadway, les rues qui ont le plus changé au fil des années, mais qui hébergent encore un mélange éclectique de petites boutiques, de restaurants et d’innombrables salons de beauté et spas. On y compte aussi des bars à épilation et un salon de bains flottants qui côtoie un dispensaire de marijuana médicale. Il ne faut pas non plus rater la boutique d’abat-jours.

Zulu Records, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un local

Trésor caché : Si vous êtes un fan fini de musique comme moi, allez voir Zulu Records (site en anglais seulement) sur West 4th. Depuis 35 ans déjà, le magasin propose des microsillons à ses résidents « groovy ». Zulu Records abrite aussi Videomatica (site en anglais seulement), une ancienne boutique de location de vidéos, qui s’est réorientée vers les ventes uniquement. Son choix de films rivalise d’ailleurs avec celui des plus grands magasins entrepôts. Préparez-vous à y flâner pendant quelques heures si vous avez le temps.

East Side – Main Street

Visiter maintenant l’Est de Vancouver pour vivre une expérience plus brute et terre-à-terre. Mon ancien territoire se situait plus au sud sur la rue Main, entre King Edward et la 33e Avenue. Vous y trouverez de nombreuses friperies et boutiques d’antiquités, de petits cafés et boulangeries, et Windsor Meats (site en anglais seulement), une bonne vieille boucherie à l’ancienne qui jouxte Helen’s Grill (site en anglais seulement), un « diner » classique doté d’un mini juke-box à chaque table.

The Fish Counter, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un localPlus au nord sur Main (entre King Edward et Broadway), les restaurants, galeries d’art et boutiques rétro bourgeonnent, les édifices sont couverts de murales et le « The Fish Counter » (site en anglais seulement) offre des fruits de mer de source durable. De grâce, ne partez pas sans commander des « fish and chips » au flétan. On doit aux proprios, un chef et un biologiste de la vie marine, le populaire programme Ocean Wise qui aide les consommateurs à faire de bons choix de fruits de mer. Trésor caché : la boutique Knifewear (site en anglais seulement) a de quoi vous couper le souffle! Elle se spécialise dans les importations de couteaux de confection japonaise. Le personnel est très bien informé et saura vous conseiller selon vos besoins.

Commercial Drive

Fratelli's Bakery, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un local
Quelques-unes des pâtisseries de Fratelli’s. Ça vous met en appétit?

En arpentant quelques rues vers l’est, vous atteindrez Commercial Drive (site en anglais seulement), aussi appelée « The Drive ». Tout comme la rue Main, elle est bordée de restaurants et de boutiques uniques en leur genre. Le tronçon le plus populaire s’étend de la station du Skytrain (site en anglais seulement) sur Broadway vers le nord, jusqu’à la rue Venables. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, de nombreux immigrants italiens s’y sont installés, lui valant à l’époque le surnom de Petite Italie. Aujourd’hui, le quartier s’est transformé en une véritable mosaïque multiculturelle. Si je n’avais à consacrer qu’une heure sur The Drive, j’opterais pour trois commerces italiens côte à côte : Café Calabria (site en anglais seulement) pour savourer un délicieux café, La Grotta del Formaggio (site en anglais seulement) pour découvrir un choix incomparable de fromages et Fratelli’s Bakery (site en anglais seulement), pour toutes les autres bonnes choses à déguster! Trésor caché : DOCTOR vigari Gallery (site en anglais seulement). Cette galerie fait connaître depuis plus de 20 ans des sculpteurs, peintres et joailliers locaux et d’ailleurs dans la province. Une de mes artistes préférées qui y expose est June Hunter (site en anglais seulement) : elle peint surtout des corbeaux et d’autres oiseaux.

June Hunter, Quoi faire à Vancouver pour vivre la vie d’un local

Alors, ne cherchez plus quoi faire à Vancouver! Si, à votre première visite, vous réussissez à sillonner quelques-uns de ces quartiers, vous aurez une bonne idée de ce que cette ville de la côte ouest a à offrir.

*****

Vous avez des trésors cachés à ajouter à cette liste? Écrivez-nous ci-dessous!

(Visited 193 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

1 Commentaire sur "Quoi faire à Vancouver pour sortir des sentiers battus"

Je prévois visiter Vancouver fin mai pour une semaine avec mes deux filles de 20 et 22 ans. J’aimerais séjourner dans un endroit assez central ou l’on peut faire pas mal à pieds, sortir le soir dans les cafés et restos sans être inquiétées!
Merci!

wpDiscuz